Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Béarn > Labastide-Monréjeau

Labastide-Monréjeau

L’histoire de Labastide-Monréjeau est source de nombreux rebondissements. Ses origines, sa situation géographique et sa population variée lui confèrent une curieuse et riche identité.

Les découvertes de tumuli, mais surtout d’un hachereau, outil du début du Néolithique, sont la preuve d’une première occupation très lointaine des hauteurs de Labastide-Monréjeau.

Son emplacement en surplomb dans le Béarn des Gaves lui sert, au fil des siècles, de protection idéale. Ainsi, comme dans une grande partie de cette région boisée, des fortifications romaines s’élèvent à cet endroit stratégique. Ainsi, Labastide-Montréjeau possède le plus vaste camp romain du secteur des Gaves, dénommé la « Redoute du castera ».

Puis, en 1350, le village constitué en bastide est un espace de surveillance de la vallée du Gave de Pau et du cami salié (le chemin du sel). Ce dernier traverse la région du Saubestre et passe en contrebas du village. Il apporte une certaine richesse au lieu, et explique la présence d’une population importante. A la fin du XIVe siècle, une cinquantaine d’habitations sont recensées, dont celles de curés, d’artisans et de médecins.

Labastide-Monréjeau est déplacé à la fin du XVIIIe siècle, à flanc de coteau, loin des axes de circulation. Cependant, aujourd’hui, la commune n’est plus tellement isolée, grâce au développement des infrastructures de transport.


Commune

  • Superficie : 819 hectares
  • Population : 349 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    Le premier nom cité du village est Mont-Reyau, en 1352, soit « mont royal », en hommage au roi. Bien que la vicomté de Béarn se trouve alors indépendante, on explique cette référence au roi par la bonne entente qu’il entretenait avec le vicomte Gaston II.

    Lors du recensement de 1385, le mot de Bastide est accolé au nom d’origine, comme c’est souvent le cas à l’époque pour désigner une ville neuve dotée de franchises. On trouve de plus trace d’une ancienne bastide, datée de la fin du XIVe siècle.

    Cependant, malgré l’appellation « La Bastide-Monréjau » entérinée depuis 1863, les habitants ont coutume de nommer encore aujourd’hui leur village « Lahore », nom qu’il portait à la fin du XVIIIe siècle. Ce terme typiquement béarnais signifie « à l’écart », indiquant par là une implantation loin des grands axes.


Informations pratiques

Mairie de Labastide-Monréjeau : 05.59.83.34.11

http://www.cc-lacq.fr/

Office de tourisme du Pays de Lacq, Coeur de Béarn : 05.59.12.30.40

http://www.coeurdebearn.com/


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Hubert Dutech (2003). Lo Noste Béarn, RIS, BibTeX.

Michel Grosclaude (2006). Dictionnaire toponymique des communes du Béarn, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite