Accueil > Gironde > Médoc > Jau-Dignac-et-Loirac

Jau-Dignac-et-Loirac

Née de la fusion de trois communes, Jau-Dignac-et-Loirac est implantée sur des terres gagnées sur l’eau, propices au vignoble comme aux prairies, sur la côte de l’estuaire et près des plages de l’océan.

La commune de Jau-Dignac-et-Loirac est située sur les rivages de l’estuaire de la Gironde, en bordure des marais que le duc d’Épernon, avec l’aide d’ingénieurs hollandais, fait assécher puis aménager au XVIIe siècle. Sur ces terres assainies, ou polders, l’élevage, notamment de bovins et de chevaux, se développe, de même que la culture de céréales. Cette activité agricole est relayée depuis la deuxième moitié du XXe siècle par la viticulture.

Une église romane, dédiée à saint Pierre, est érigée vers la fin du VIIIe siècle ; elle est encore visible en 1786. De cette paroisse se détachent celles de Dignac, sous l’invocation de saint Pierre aux Liens, et de Loirac, dédiée à saint Romain. À la Révolution, par un décret du 14 octobre 1790, les trois paroisses fusionnent en 1791 et deviennent les « Communes réunies de Jau, Loirac et Dignac ». Puis les trois paroisses, Saint-Pierre de Jau, Saint-Pierre de Dignac et Saint-Romain de Loirac se réunissent vers 1840 pour former la commune actuelle.

Jau-Dignac-et-Loirac compte aujourd’hui de nombreux petits commerces et artisans, un de ses hameaux. Le tourisme est une source de revenus essentielle, et le musée de la vie estuarienne au phare de Richard constitue une des principales attractions du bourg.

Riche d’histoire, la commune offre des paysages naturels et des activités, économiques et touristiques, qui se développent le long de l’estuaire de la Gironde.


Commune

  • Code postal : 33208
  • Nom des habitants : Jovisiens, Jovisiennes
  • Superficie : 4136 hectares
  • Population : 992 habitants (1999)

Informations pratiques


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine

À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite