Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Salignac-Eyvigues > Manoir d’Eyrignac > Jardins du manoir d’Eyrignac

Jardins du manoir d’Eyrignac

Au XVIIIe siècle, la vogue des jardins est très vive partout en Europe, comme en attestent les somptueux parcs de Vaux-le-Vicomte et de Versailles. Le premier jardin du manoir d’Eyrignac est ainsi créé dans la seconde moitié du XVIIIe siècle par Louis Antoine Gabriel, marquis de Costes de la Calprenède et Contrôleur général des Comptoirs et Monnaies de France sous Louis XV. Ils sont ensuite réaménagés au XIXe siècle, puis au XXe siècle.

Pour aménager les jardins de son manoir, au milieu du XVIIIe siècle, La Calprenède fait appel à un architecte-jardinier italien. Seuls quelques éléments architecturaux ont été conservés de cette époque : le pavillon de repos, les pièces d’eau, les fontaines, des vasques et des sculptures qui témoignent de son élégance passée.

Les jardins sont dès cette époque alimentés par sept sources, dont le nom même du domaine est dérivé : « Eyrignac » signifie en effet « Là où l’eau coule ». Un tel réseau d’irrigation est tout à fait exceptionnel dans cette partie du Périgord.

Les jardins français, nés à cette époque, sont conçus pour être regardés depuis un point de vue surélevé. La meilleure vue pour les admirer est donc le premier étage du manoir. Leur composition est faite de parterres de buis nains, de motifs colorés et sableux et de fleurs colorées. Ces jardins conduisent à un bosquet au bout duquel se dresse une pagode chinoise rouge.

Au XIXe siècle, les propriétaires cèdent à la mode des jardins à l’anglaise : les tracés sont modifiés, et des essences exotiques sont importées.

Puis, dans les années 1960, Gilles Sermadiras de Pouzols de Lile se lance dans la composition d’un nouveau jardin mêlant des influences italiennes, françaises et anglaises. La création de l’allée des charmes remonte ainsi à 1966. Étirée sur près d’une centaine de mètres, cette allée est bordée d’ifs et de charmes taillés en spirale. La manière dont sont plantés ces arbres garantit la symétrie de l’ensemble. Quant à l’allée des vases, elle est constituée d’une double haie d’ifs taillés en alcôves triangulaires, carrées ou en demi-lunes, alternant avec des vases italiens de terre cuite d’où émergent des ifs taillés en plateau et couronnés de boules rondes.

Plus loin, une fontaine du XVIIIe siècle fait jaillir son eau dans un sarcophage datant du haut Moyen Âge. À l’autre extrémité de cette allée des vases, une rotonde de verdure offre un panorama sur la campagne des alentours. Au centre de cette rotonde, on trouve une vasque de 1781 et une rose des vents en pisé sarladais. Près de cette rotonde, un petit escalier mène à un rond-point de repos de verdure agrémenté d’une statue du « Dieu du temps qui passe », un pied posé sur un sablier. Gilles Sermadiras crée enfin une roseraie blanche animée par cinq bassins d’eau, d’après un modèle du XVIIIe siècle.

Les communs du manoir d’Eyrignac sont construits en même temps que les jardins. Ils se composent de la conciergerie, d’un bassin où venaient s’abreuver les chevaux et d’anciennes écuries. L’ancien vivier est toujours visible aujourd’hui, même s’il n’est plus en activité. Tout autour, des allées d’ifs et de cyprès ainsi que des rangées de vases confèrent au bassin un aspect tout à fait italien.

Les jardins d’Eyrignac sont inscrits depuis 1986 à l’Inventaire des Monuments Historiques. Ouverts au public en 1987, ils connaissent un succès immédiat qui ne s’est jamais démenti. Ils ont reçu le label « Jardin Remarquable », décerné par le Ministère de la Culture en 2004.


Patrimoine

  • Propriétaire : Privé
  • Types > Éléments remarquables > Jardin
  • Précisions sur la datation :

    Aménagement : XVIIIe siècle
    Réaménagement : XIXe siècle


Informations pratiques

Les Jardins sont ouverts tous les jours de l’année sans exception :

- du 1er Janvier au 31 Mars de 10h30 à 12h30 et de 14h30 à la tombée de la nuit

- du 1er au 30 Avril de 10h à 19h sans interruption(*)

- du 1er mai au 30 septembre de 9h30 à 19h sans interruption(*)

- du 1er Octobre au 31 Décembre de 10h30 à 12h30 et de 14h30 à la tombée de la nuit.

(*) Ouverture de la billetterie jusqu’à 19h

Tél. : 05.53.28.99.71 – Fax : 05.53.30.39.89

E-mail : contact@eyrignac.com

http://www.eyrignac.com


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Philippe Prévot (2002). Guide des parcs et des jardins de Dordogne, RIS, BibTeX.

Catherine Laroze (1999). Les Jardins du manoir d’Eyrignac, RIS, BibTeX.

Hervé Brunaux (2002). Le Périgord des jardins, RIS, BibTeX.

, RIS, BibTeX.


Partager cette visite