Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Pays Basque > Isturits

Isturits

Située en Basse-Navarre, dans la vallée de l’Arbéroue, la commune d’Isturits est célèbre pour ses grottes d’Isturitz et d’Oxocelhaya.

Dans ces grottes, situées sous la colline Gaztelu, ont été mis au jour des outils et ossements témoignant d’une occupation du site depuis la période paléolithique (-80 000 ans). L’histoire du village d’Isturits est donc particulièrement riche à l’époque préhistorique.

Cependant, à la fin de l’époque paléolithique (-12 000 ans), les transformations climatiques entrainent l’abandon du lieu jusqu’à l’Âge du cuivre (2500 av. J.-C.). Se succèdent ainsi des périodes d’occupation et de désertification.

Les archives nous transportent ensuite à l’époque médiévale. Mendilahaxou et Satharits, deux hameaux dépendants d’Isturits, sont mentionnés comme propriété du royaume de Navarre des le XIIIe siècle. Une source datée de 1615 mentionne le jeu de la courte boule comme l’un des loisirs pratiqué dans le village, une distraction que l’on peut assimiler au jeu de paume.

Saint Dardan, auquel l’église paroissiale est rattachée, est martyrisé aux Carmes d’Isturits en 1792, puis béatifié en 1926.

Marquée par les croyances religieuses, la commune possède une source miraculeuse, aujourd’hui inusitée, qui était invoquée lors des sècheresses. On y trouve la chapelle Sainte-Eulalie, où autrefois se rassemblaient une fois par an les processions venues des villages voisins. Aujourd’hui, il ne reste de cette chapelle que quelques pierres.

Un musée ethnographique est ouvert à tous, dans la Maison Xanxotea.

Commune essentiellement agricole, Isturits attire de plus en plus de gens travaillant autour de Bayonne mais voulant bénéficier d’un cadre de vie calme et agréable.


Commune

  • Superficie : 1360 hectares
  • Population : 377 habitants (2004)
  • Cours d'eau :

    l’Arbéroue, l’Altzerreka, l’Othalatzéko erreka, l’Héguia, le Carabindéguiko erreka

  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom basque du village est Isturitze . Le toponyme est mentionné dès 1321 sous la forme « Isturitz ».

    Si son étymologie reste indéterminée, on y distingue néanmoins la présence du suffixe locatif -itz que l’on retrouve par exemple dans le nom de Biarritz.

    Le blason d’Isturits, adopté en 2003, représente une tour d’or sur un fond rouge, flanquée d’une chauve-souris d’argent. Son origine serait en relation avec le château de Rocafort. La tour symbolise un rôle protecteur et la chauve-souris figure la vigilance.

    Une autre hypothèse note que pendant longtemps cet animal est connu pour conjurer le mauvais sort.


Informations pratiques

Mairie d’Isturits : 05.59.29.62.84


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine, Lukanki
Sources

Julia Gomez Prieto et Joëlle Daricau (1998). À la découverte de la Préhistoire basque, RIS, BibTeX.
Jean-Baptiste Orpustan (2006). Nouvelle Toponymie basque, RIS, BibTeX.
Philippe Veyrin (1975). Les Basques, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite