Accueil > Gironde > Bordelais > Isle-Saint-Georges

Isle-Saint-Georges

Situé au bord de la Garonne, Isle-Saint-Georges est un bourg où des exploitations viticoles, héritières d’une très longue histoire, produisent des vins rouges AOC Bordeaux Supérieur.

Le site d’Isle-Saint-Georges est habité depuis la fin de l’âge de bronze, comme l’indiquent des vestiges archéologiques retrouvés sur place. Un village gaulois s’établit sur ce territoire formé par deux anciennes îles, lequel est occupé par les Romains durant le Ier siècle avant J.-C. Ceux-ci développent une économie fondée sur la vigne ainsi que les céréales et établissent un port fluvial.

Au Moyen Âge, une église romane et un prieuré dépendant de l’abbaye de Sainte-Croix-de-Bordeaux sont construits à Isle-Saint-Georges. Les moines font assainir les marais et gagnent de cette façon des terres qu’ils consacrent à l’expansion de l’agriculture ainsi qu’à la viticulture, deux activités qui feront vivre le village durant les centaines d’années à venir.

Le port est lui aussi un centre économique important. Tonneaux de vin et produits agricoles sont acheminés vers Bordeaux à bord de barques, tandis que des pêcheurs rapportent des aloses, anguilles et piballes (alevins d’anguilles) des eaux de la Garonne.

Considéré comme une place stratégique durant la Fronde, Isle-Saint-Georges est l’enjeu d’une bataille mémorable entre des forces rebelles parties de Bordeaux et les troupes royales. Ce sont ces derniers qui l’emportent.

Aux XIXe et XXe siècles, la commune connaît quelques changements. Si la viticulture reste une valeur sûre pour elle, au point de supplanter les autres cultures, son port perd peu à peu sa raison d’être à la faveur de la modernisation des transports routiers et de l’essor du chemin de fer. Seules les allées et venues des pêcheurs continuent de l’animer.

À la fin du XXe siècle, de plus en plus de Lilais vont travailler à Bordeaux. En revanche, les Bordelais viennent avec plaisir se promener le long des ruisseaux, appelés « rouilles », d’Isle-Saint-Georges.


Commune

  • Code postal : 33206
  • Nom des habitants : Lilais, Lilaises
  • Superficie : 434 hectares
  • Population : 559 habitants (2006)
  • Origine du nom et description du blason :

    du latin insula, “ île ”, et de saint Georges, qui rappelle l’occupation anglaise.


Informations pratiques

Mairie d’Isle-Saint-Georges : 05 56 72 67 29


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Patrick Epron (1998). Dictionnaire de l’origine des noms de lieux en Gironde, RIS, BibTeX.

Michel de La Torre (1990). Gironde, Le guide complet de ses 542 communes, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Bas-relief de saint Georges de l’église Saint-Georges

    Ce bas-relief apposé sur la façade de l’église Saint-Georges provient de l’édifice primitif. Évoquant saint Georges terrassant un dragon, il symbolise (...)

    Gironde - Isle-Saint-Georges
  • Église Saint-Georges

    L’église Saint-Georges d’Isle-Saint-Georges est construite en 1852 à la place d’un petit édifice du XIe siècle.
    C’est pour répondre aux besoins d’une (...)

    Gironde - Isle-Saint-Georges
  • Maisons d’Isle-Saint-Georges

    Isle-Saint-Georges connaît une certaine prospérité au XVIIIe siècle qui se traduit par la construction de nombreuses maisons en pierre.
    Les vins de (...)

    Gironde - Isle-Saint-Georges
  • Pêche à Isle-Saint-Georges

    Si la viticulture et l’agriculture tiennent une place importante dans l’économie d’Isle-Saint-Georges, la pêche fluviale représente également une (...)

    Gironde - Isle-Saint-Georges
  • Port, écluse et quais d’Isle-Saint-Georges

    Au Moyen Âge, le bras de la Garonne sur lequel est situé le port d’Isle-Saint-Georges se retrouve comblé par des alluvions. Ce port est alors déplacé (...)

    Gironde - Isle-Saint-Georges

Partager cette visite