Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Saint-Jean-d’Estissac > Hospice de Malrigou

Hospice de Malrigou

L’hospice de Malrigou, situé dans la commune de Saint-Jean-d’Estissac, est signalé dès 1446 et probablement construit vers cette époque par Amaury de Bideran, capitaine de compagnies au service du parti anglais.

Cette demeure appartient successivement aux famille de Félines (XVIe siècle), de Salignac, de Chaunac-Lanzac, de Laborie de la Rampinsolle (XVIIIe siècle) et à celle de Maillard.

Elle sera ensuite acquise par le céramiste Pol Chambost (1906-1983). Une collection de ses œuvres, aujourd’hui visible, y a été installée par son fils Philippe Chambost.

L’hospice de Malrigou se compose de deux corps de logis en retour d’équerre dont l’un est encadré de deux tours carrées. Une troisième tour intérieur relie les deux bâtiments.

D’après l’abbé Brugière, ces tours qui possédaient des créneaux et des meurtrières furent démolies de plus d’un tiers pendant l’époque révolutionnaire.


Patrimoine


Informations pratiques

Réservations : 05 53 81 90 42


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Pascal Belaud, Jean-Paul Bordier (2003). Demeures historiques du Villamblardais, RIS, BibTeX.


Partager cette visite