Accueil > Dordogne > Périgord Vert > Excideuil > Hôpital d’Excideuil

Hôpital d’Excideuil

L’hôpital d’Excideuil existe probablement depuis le XIIe siècle et fait partie des plus anciens hôpitaux de la Dordogne.

L’hôpital d’Excideuil a occupé de nombreux bâtiments hors de l’enceinte de la ville puis à l’intérieur. Son emplacement d’origine reste inconnu jusqu’à ce qu’il soit transféré au XVIIe siècle depuis la place Rudeuil près du chevet de l’église Saint-Thomas jusqu’à la rue Neuve.

Cet édifice aurait été remis en état selon la volonté testamentaire (1605) d’Isabeau de Beauville, comtesse d’Excideuil, qui fonda également une rente pour l’hôpital, payée par ses héritiers.

L’hôpital s’est enrichi au fils du temps pour devenir hôpital royal au XVIIIe siècle. Il est ensuite ruiné pendant la Révolution et transféré en 1793 dans l’ancien couvent des clarisses.Déménagé depuis le 30 pluviôse de l’an X dans le couvent des cordeliers fondé au XIIIe siècle, il n’a plus quitté cet édifice voué à la charité, selon la tradition des moines franciscains.

Le plan de la cour, comprise entre un corps central et deux ailes ouest et est, correspond pratiquement à celui du cloître des Cordeliers.

Autrefois fermé par l’église Saint-François, l’ensemble s’ouvre aujourd’hui largement sur la rue. L’édifice est largement remanié au XXe siècle. Aujourd’hui, c’est une maison de retraite et un hôpital local.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine

Partager cette visite