Accueil > Landes > Adour Chalosse > Hinx-sur-l’Adour

Hinx-sur-l’Adour

La commune de Hinx-sur-l’Adour affiche une prospérité tenace qui remonte à la période gallo-romaine.

Hinx-sur-l’Adour connaît l’occupation romaine, ainsi qu’en témoigne la mise au jour d’un camp au lieu-dit Bire-Castets. On y trouve des tessons de céramiques gallo-romaines ainsi que la trace d’un foyer.

Puis la commune connait plusieurs conflits au fil des siècles. Aux invasions barbares succèdent l’installation anglaise et la guerre de Cent Ans. En 1653, alors que la région essuie les affrontements liés à la Fronde, le village est entièrement incendié.

Hinx passe aux mains de différentes familles, au gré des moments de grâce et de revers de fortune. Au XIIIe siècle, c’est une seigneurie dirigée par la famille Poylohaut. Au service des Anglais, celle-ci fait construire un château fort au lieu-dit Castera à partir de 1275. Au XIVe siècle, le développement du village est marqué par l’alliance de cette famille avec celle des Balasun qui deviennent seigneurs de Hinx.

Au XVe siècle, Charles VII reconquiert la Gascogne et fait de Hinx, en 1462, une baronnie dotée de grands privilèges. Une partie de la commune actuelle appartient alors à la famille Vignolles de Préchacq-les-Bains. Le dernier descendant de la famille Balasun vend la baronnie en 1668 à la famille Lalande issue de vieille noblesse.

À la Révolution, la commune est créée, et les biens de la famille Lalande, nationalisés. Le château est occupé au cours du XIXe siècle par Vincent Peyris, un général du Premier Empire, célébré par un monument commémoratif à l’entrée du cimetière.

La fin du XVIIe siècle et le début du siècle suivant sont des périodes fastes pour la bourgade, qui connaît une grande activité portuaire : l’exportation de barriques de vins vers Bayonne grâce à l’Adour est alors fleurissante. Le village possède aussi deux moulins adossés au cours d’eau. Le trafic fluvial reste très dense au XIXe siècle et au début du XXe siècle. L’exploitation et la transformation des pins jouent aussi un rôle crucial dans le développement économique de cette même période.

Les activités agricole et sylvicole dominent toujours l’économie de Hinx-sur-l’Adour.


Commune

  • Nom des habitants : Hinxois, Hinxoises
  • Superficie : 1551 hectares
  • Population : 1202 habitants (2006)
  • Cours d'eau :

    l’Adour

  • Origine du nom et description du blason :

    L’origine du nom de Hinx vient du mot occitan Fins , qui vient lui-même du latin fines qui signifie « bornes, limites ». Ce village se trouvait effectivement à la limite du territoire de Dax lors de l’époque romaine. En occitan, le nom de cette commune se dit « Hins ».


Informations pratiques

Mairie de Hinx-sur-l’Adour : 05.58.89.50.24

Office de tourisme de Montfort-en-Chalosse : 05.58.98.58.50


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

David Chabas (1970). Villes et villages des Landes, RIS, BibTeX.

Serge Pacaud (2004). Patrimoine landais : Villages et Visages des Landes au début du XXe siècle, RIS, BibTeX.

Bénédicte Boyrié-Fénié (2005). Dictionnaire toponymique des communes, Landes et bas-Adour, RIS, BibTeX.

Bénédicte Boyrié-Fénié (1995). Carte archéologique de la Gaule, Landes, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Arènes de Hinx

    Les arènes de Hinx-sur-l’Adour suivent le modèle de construction réservé à la course landaise.
    C’est au XIXe siècle que commencent à se construire des (...)

    Landes - Hinx-sur-l’Adour
  • Château de Castéra

    De la forteresse médiévale d’origine, la famille de Gardilanne fait au début du XXe siècle une splendide demeure moderne. Un architecte toulousain (...)

    Landes - Hinx-sur-l’Adour
  • Église Saint-Pierre

    L’église Saint-Pierre de Hinx-sur-l’Adour conserve encore de nombreux éléments des XIIIe et XIVe siècles.
    À l’origine, la commune de Hinx comporte deux (...)

    Landes - Hinx-sur-l’Adour
  • Monument aux morts de Hinx

    Le monument aux morts de Hinx-sur-l’Adour rend hommage aux quarante-deux citoyens hinxois tombés dans les tranchées de la Première Guerre mondiale. (...)

    Landes - Hinx-sur-l’Adour

Partager cette visite