Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Pays Basque > Hélette

Hélette

Village basque au pied du mont Baïgura et arrosé par de nombreux ruisseaux, Hélette a su préserver son identité régionale et conserve de remarquables maisons anciennes.

Aucune découverte archéologique ne permet d’attester une occupation des sols d’Hélette à l’époque préhistorique ou même antique. Les environs offrent tout de même une grande richesse protohistorique, par exemple les cromlechs d’Erregelu ou le tumulus de Garralda.

Le village est cité pour la première fois en 1245. Il accueille déjà de grandes maisons, telle que celle de Sainte-Marie qui contrôle les entrées en Basse-Navarre.

Hélette est situé sur la voie de la Nive, une variante du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle que suivent les pèlerins afin de relier Bayonne à Saint-Jean-Pied-de-Port.

Comme plusieurs communautés de la région, le village est en 1782 victime d’un soulèvement de femmes contre l’instauration d’une taxe sur certains produits alimentaires comme le sel.

Le 12 février 1814 se déroule une bataille opposant l’armée anglaise aux troupes napoléoniennes. Les combats ont lieu dans le quartier Aincharteta, au lieu-dit Martiren Ordokia signifiant « le champ des martyrs ».

Depuis son implantation, le village d’Hélette repose sur une économie agricole. Plusieurs manifestations marquent la vie communale, la foire aux chevaux qui se déroule à la Sainte-Catherine, le marché aux bestiaux au mois de mars et la Fête-Dieu en juin, qui est l’occasion d’une parade militaire dansée dans l’église.


Commune

  • Nom des habitants : Heletar
  • Superficie : 2345 hectares
  • Population : 686 habitants (2006)
  • Cours d'eau :

    la Joyeuse, le Garralda, le Larhanéko ura, l’Arbéroue, le Gatharry

  • Origine du nom et description du blason :

    Hélette marque la limite entre l’ancien royaume de France et celui de Navarre. Situé au pied du mont Baïgura, son nom signifie « lieu de troupeaux ».

    L’écusson du village d’Hélette présente deux lions d’argent symbolisant la force et l’autorité. Il s’agit également des armes de la famille Santa Maria, l’une des plus grandes familles de la région, mentionnée dès 1249 et célèbre entre le XVIe siècle et le XVIIIe siècle pour ses actes militaires.


Informations pratiques

Mairie d’Hélette

05.59.37.61.65


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Julia Gomez Prieto, Joëlle Daricau (1998). À la découverte de la Préhistoire basque, Guide tourisme culturel, RIS, BibTeX.

Jean-Baptiste Orpustan (2006). Nouvelle Toponymie basque, RIS, BibTeX.

Philippe Veyrin (1975). Les Basques, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite