Accueil > Landes > Adour Chalosse > Habas

Habas

Depuis la nuit des temps, la richesse de ses terres et la beauté de ses paysages font de la commune de Habas un lieu où il fait bon vivre. Son dynamisme reste intact.

Le site de Habas est occupé dès la Préhistoire, comme en atteste la découverte d’habitats datant de cette période. Des traces d’enceintes et de sépultures témoignent par ailleurs d’une présence humaine à l’époque gallo-romaine.

Au Moyen Âge, Habas est une étape pour les pèlerins du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. La commune, qui possède un château fort, appartient alors aux seigneurs de Caupenne, soumis au roi d’Angleterre. Au XVIe siècle, elle passe aux mains de la famille Saint-Martin, avant d’échoir aux Lalande puis aux d’Antin au XVIIIe siècle.

En 1507, une constitution à la fois paroissiale et communale tend à organiser la vie locale en permettant aux habitants d’élire leurs jurats, chaque jurat représentant un quartier de la commune. Au siècle suivant, Habas dépend de la prévôté royale de Dax. Elle bénéficie alors de droits domaniaux octroyés par Louis XIII, dont l’autorisation à tenir un marché hebdomadaire et une foire annuelle. C’est ainsi qu’une première halle y est construite vers 1652.

Irriguées par le Gave et de nombreux ruisseaux, les terres habassaises permettent aux hommes de cultiver aisément les légumes qui composent la base de la nourriture dès le Moyen Âge. Le nom de Habas découle d’ailleurs probablement du gascon faba, qui signifie « fève ». Le blé est également abondant, et le vin local, très apprécié. Il est même exporté en Hollande.

En 1600, les premières cultures de maïs sont entreprises, quelques décennies après l’importation de cette plante d’Amérique centrale. L’élevage de bœufs et la fabrique de sabots sont également florissants à Habas.

Aujourd’hui encore, les activités économiques de Habas sont très diversifiées. On y pratique la polyculture et on y élève des volailles. La commune est particulièrement renommée tant pour ses confits que pour être le pays des fameux « jambons de Bayonne ». Ce dynamisme permet à Habas d’avoir une progression constante d’habitants tout au long du XXe siècle.


Commune

  • Nom des habitants : Habassais, Habassaises
  • Superficie : 1875 hectares
  • Population : 1525 habitants (2006)
  • Cours d'eau :

    le Gave

  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom de Habas découle probablement du gascon faba qui signifie « fève ».


Informations pratiques

Mairie de Habas : 05.58.98.01.13

Office de tourisme de Habas : 05.58.98.04.56


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

David Chabas (1970). Villes et villages des Landes, RIS, BibTeX.

Serge Pacaud (2004). Patrimoine landais : Villages et visages des Landes au début du XXe siècle, RIS, BibTeX.

Bénédicte Boyrie-Fénié (2005). Dictionnaire toponymique des communes, Landes et bas-Adour, RIS, BibTeX.

Bénédicte Boyrie-Fénié (1995). Carte archéologique de la Gaule, Landes, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite