Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Béarn > Guinarthe-Parenties

Guinarthe-Parenties

Les villages de Guinarthe et de Parenties se situent entre les gaves, à la limite occidentale du Béarn. Voisins de la Soule, ils dépendent sous l’Ancien Régime du bailliage de Sauveterre.

À l’époque, les deux bourgs jouissent d’une certaine notoriété. D’une part, Parenties compte à la fois une abbaye laïque et une domenjadure (maison noble). D’autre part, Guinarthe se trouve sur la voie de Vézelay, dernière étape béarnaise pour les pèlerins de Compostelle, avant la Soule. Ce village est donc doté d’un hôpital qui accueille les pèlerins. De plus, les seigneurs des deux communes siègent aux États de Béarn.

Par ailleurs, les terres de Guinarthe-Parenties sont occupées en 1814 par les troupes de Wellington qui traversent le Béarn.

Guinarthe-Parenties est actuellement tournée vers l’agriculture.


Commune

  • Superficie : 248 hectares
  • Population : 223 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    le Saison

  • Origine du nom et description du blason :

    L’étymologie est à rechercher auprès des deux communes, toutes deux citées dès 1385, qui fusionnent en 1842. Le toponyme Guinarthe vient probablement du basque gain (« hauteur ») et arte (« entre, parmi »), ce qui renvoie à sa situation géographique intermédiaire : entre des collines, entre les gaves d’Oloron et du Saison. Parenties vient du nom d’homme latin Parentinus .


Informations pratiques

Mairie de Guinarthe-Parenties : 05.59.38.56.67

Office de tourisme de Sauveterre-de-Béarn : 05.59.38.32.86 ou 05.59.38.58.65

http://www.bearn-gaves.com/spip/rubrique.php3?id_rubrique=41


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Hubert Dutech (2003). Lo Noste Béarn, RIS, BibTeX.

Michel Grosclaude (2006). Dictionnaire toponymique des communes du Béarn, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite