Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Pays Basque > Guiche

Guiche

Guiche appartient à la province du Labourd, en Pays Basque. Sa situation sur les rives des fleuves de l’Adour et de la Bidouze est vraisemblablement à l’origine de son peuplement aux XIe-XIIe siècles.

À compter du XIe siècle, la seigneurie de Guiche dépend de la vicomté du Labourd, puis de celle d’Arberoue. Guiche possède très tôt un port fluvial très actif, hors d’atteinte des crues du fleuve et protégé par son château au confluent de l’Adour et de la Bidouze. De la présence de ce port découlent l’histoire et l’économie de la commune à travers les siècles.

L’exploitation de ses carrières de calcaire et de ses terres alluviales inondables très fertiles (les barthes) participe également à son développement.

Au XIIIe siècle, la ville est dotée d’une importante pêcherie sur l’Adour qui entrave la navigation et génère la colère des bateliers bayonnais. Le château est alors incendié en 1257, puis reconstruit en 1351.

Jusqu’au XVe siècle, Guiche est tour à tour sous emprise anglaise, espagnole ou française. Le château est une nouvelle fois détruit en 1449 par le vicomte de Béarn, et en 1523 par les Espagnols.

En 1534, les Gramont mettent fin à ces rivalités et font l’acquisition de la baronnie de Guiche. En 1563, Guiche est élevée au rang de comté par Charles IX, le titre de comte de Guiche revient aux Gramont. Louis XIV érige le comté de Gramont, auquel Guiche est annexée, au rang de duché-pairie.

En 1802, la plupart des paroisses du comté de Gramont, dont Guiche, intègrent le canton de Bidache nouvellement créé.

Les quartiers historiques de Guiche sont le Bourg (dans son centre), et la Bourgade (sur le bord de l’Adour) avec son port et son château du XIIIe siècle. L’église, initialement édifiée à la Bourgade, est transférée au Bourg depuis le XVIIIe siècle.

Une grande partie de la population de Guiche vit d’activités agricoles : maïs (cultivé depuis le XVIIe siècle) mais aussi kiwis, arbres fruitiers, élevage, pêche. La carrière des Arroques alimentait via la Bidouze la cimenterie du Boucau située à Bayonne. Depuis 1993, elle est transformée en lac.


Commune

  • Superficie : 2484 hectares
  • Population : 730 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    De Guissen (ou gizen ) : « terre alluviale grasse ». Son nom basque est Gixune, de gisun : la « chaux »

    Son blason porte une construction à un étage à colombages supporté par quatre colonnes, en référence à l’ancienne mairie qui, sous l’Ancien Régime, accueillait les assemblées paroissiales réunissant les maîtres de maison. Y figurent également quatre arbres (allusion aux riches plaines alluviales) et une barque à fond plat telle que l’on pouvait en voir naviguer sur les fleuves de l’Adour et de la Bidouze.


Informations pratiques

Mairie de Guiche

64520 GUICHE

05.59.56.84.26

http://www.mairie-guiche.fr


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Marie-France Chauvirey, RIS, BibTeX.

Jacques Gardelles, RIS, BibTeX.

Jean-Baptiste Orpustan, RIS, BibTeX.

Georges Fabre, RIS, BibTeX.

Jean Garat Saint-Martin, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite