Accueil > Dordogne > Périgord Blanc > Grun-Bordas

Grun-Bordas

La présence de nombreuses sources sur le site de la commune de Grun-Bordas lui permettent très tôt de se développer. Elle connait ensuite des siècles très perturbés, avant de jouir d’une appréciable tranquillité

Les atouts naturels de la commune sont en effet à l’origine de l’implantation humaine, connue dès l’époque gallo-romaine. Les vestiges d’un camp gaulois sur le site de Grun témoignent d’une occupation structurée du sol dès cette époque.

L’origine du village de Bordas est quant à elle germanique, ce qui n’est pas surprenant compte tenu de la longue occupation de la région par les Wisigoths au Ve siècle. Ils ne sont chassés qu’en 507 après la victoire de Clovis à la bataille de Vouillé. Mais, refusant son intégration à la Francie, la Dordogne subit de nombreux assauts visant à la soumettre.

Le mariage d’Aliénor d’Aquitaine avec le roi anglais Henri II place ensuite le Périgord sous domination anglaise du XIIe siècle jusqu’en 1453. C’est à cette que les Français remportent la bataille de Castillon qui clôt 116 ans de conflits et réintègre l’Aquitaine au royaume de France.

Les huit guerres de Religion opposent catholiques et protestants au XVIe siècle. Elles mettent le pays à sac et sont responsables de la destruction de nombreuses églises. Poussés à bout, les paysans se révoltent en 1584 à l’annonce de la levée de nouveaux impôts, mais le mouvement est écrasé par le pouvoir royal.

Les révoltes ne sont toutefois pas finies puisqu’au XVIIe siècle les croquants parviennent à tenir tête aux troupes royales jusqu’en 1642, date à laquelle Pierre Greletty, principal meneur, négocie sa reddition. Les siècles suivants sont plus calmes et même la Révolution ne cause que peu de dégâts dans la région.

La commune ne prend le nom de Grun-Bordas qu’en 1993.


Commune

  • Nom des habitants : Grunois, Grunoises
  • Superficie : 1228 hectares
  • Population : 156 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    Nombreuses petites sources

  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom du village de Grun apparaît dès 1268 sous les formes de Girunh puis Grunh et en 1444 Grung . Ce nom viendrait du nom gallo-roman Grunnius . Quant au hameau de Bordas, c’était une paroisse mais on ne relève la première mention de son nom qu’en 1444, qui prend la forme de Bordes au XVIIe siècle. Il vient de l’occitan borda signifiant « cabane, grange, métairie » et de borde en français. Les deux formes ont pour origine le mot germanique borda qui signifie « maison de planches ».


Informations pratiques

Mairie de Grun-Bordas : 05.53.54.78.25

Syndicat d’initiative de Vergt : 05.53.03.45.10


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Chantal Tanet et Tristan Hordé (2000). Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, RIS, BibTeX.

Valéry d’Amboise (1997). Dictionnaire d’Amboise, Aquitaine, RIS, BibTeX.

Marc Blancpain (1984). Périgord, RIS, BibTeX.

Ouvrage collectif (1993). Dordogne Périgord, RIS, BibTeX.

, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Église de Bordas

    L’église Notre-Dame-de-l’Assomption de Bordas est un exemple peu courant de construction religieuse du XIXe siècle. Elle est en effet d’inspiration (...)

    Dordogne - Grun-Bordas
  • Maison au toit "à la Mansart" de Grun-Bordas

    Cette maison du XVIIe siècle, située à Grun-Bordas, offre un très bel exemple d’architecture classique, et plus précisément des toits dits "à la (...)

    Dordogne - Grun-Bordas
  • Monument aux morts de Grun-Bordas

    Le monument aux morts de la commune de Grun-Bordas, situé en face de l’église, commémore les soldats du village morts au combat. Il présente la (...)

    Dordogne - Grun-Bordas

Partager cette visite