Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Saint-Avit-Sénieur > Grotte du Serpent

Grotte du Serpent

A Saint-Avit-Sénieur, on peut voir la Grotte du Serpent, liée à la légende des origines de la commune. Saint-Avit-Sénieur est, d’après la tradition historique, fondée par Avitus, guerrier noble du Ve siècle venu dans le Périgord à la suite d’une vision. Arrivant dans la forêt de Rouffiac, Avitus se retire dans une grotte infestée de serpents. Il n’y a qu’un pas, que la légende n’hésite pas à franchir, pour faire de la grotte du Serpent le refuge du saint. Il y aurait vécu quarante ans, retiré en ermite et accomplissant des miracles.

Si Avitus se retire réellement dans cette grotte, les fouilles archéologiques montrent qu’il y a été précédé par les hommes du Paléolithique supérieur. En 1957, l’archéologue Paul Fitte découvre plusieurs lampes rudimentaires. Malheureusement, elles sont trouvées hors de toute stratification, ce qui rend leur datation imprécise. Elles dateraient vraisemblablement de la période magdalénienne.

En outre, une partie de la paroi rocheuse à l’intérieur de la grotte présente des graphismes, dont quatre croix latines, dans lesquelles le chercheur P. Saumagne croit voir des « autels muraux » et la preuve qu’il s’agit bien de la retraite érémitique d’Avitus. Selon les préhistoriens Brigitte et Gilles Delluc, de telles croix sont banales et souvent retrouvées en divers lieux.

La population de la région, reconnaissante envers Avitus pour les miracles qu’il accomplit, le surnomme « saint Avit ». A ne pas confondre avec un saint Avit évêque de Vienne, qui écrit en 496 une lettre par laquelle il félicite le roi Clovis de s’être converti.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Pierre Saumagne BSHAP, 1957, pages 175 à 177., RIS, BibTeX.

B. et G. Delluc BSHAP, 1997, pages 591 et suivantes., RIS, BibTeX.


Partager cette visite