Accueil > Gironde > Libournais > Grézillac

Grézillac

Commune à l’histoire ancienne et mouvementée, Grézillac est aujourd’hui entièrement dédiée à la viticulture et abrite un centre oenologique.

Grézillac conserve précieusement les traces de son histoire remontant à l’Antiquité. Par exemple, on peut toujours y voir les fondations d’une ancienne villa-gallo-romaine, récemment mises en valeur. Ces vestiges sont d’autant plus appréciables que le patrimoine de la cité a souvent été mis à rude épreuve au cours de l’histoire.

Ainsi, en 1199, la paroisse est pillée par une bande de routiers qui écument la région et sèment la terreur.

Plus tard, au moment de la Révolution, la révolte est tellement violente que les châtelains, qui craignent pour leur vie, doivent se cacher.

En revanche, la vie religieuse de Grézillac semble relativement épargnée par les guerres de Religion et même prospère. À l’église Saint-Martin, qui existe dès le XIe siècle, on joint un prieuré dépendant de l’abbaye Saint-Jean-d’Angély. Celui-ci perdure jusqu’au XVIIe siècle et la paroisse de Grézillac englobe dès le XIVe siècle celle de Boisset.

Issue de la fusion des paroisses de Boisset et de Grézillac dès le Moyen Âge, la cité fait partie de la baronnie puis du marquisat de Curton, jusqu’à la Révolution.

Vivant depuis toujours d’agriculture et de l’exploitation de ses carrière de pierre, Grézillac se consacre désormais à la viticulture et lui dédie un important centre oenologique.

Grézillac produit aujourd’hui des bordeaux supérieurs et des vins d’appellation entre-deux-mers secs.


Commune

  • Code postal : 33194
  • Nom des habitants : Grézillacais, Grézillacaises
  • Superficie : 778 hectares
  • Population : 610 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom de la commune de Grézillac provient du patronyme romain Gracilius.


Informations pratiques

Mairie de Grézillac : 05.57.84.52.10

Office de tourisme de Branne : 05.57.74.90.24


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Michel de la Torre (1990). Gironde, guide complet de ses 542 communes, RIS, BibTeX.

Patrick Epron (1998). Dictionnaire de l’origine des noms de lieux en Gironde, RIS, BibTeX.

Mongelous (1887). Histoire du canton de Branne depuis les temps les plus reculés jusqu’à nos jours, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite