Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Sarlat-la-Canéda > Hôtel de ville de Sarlat > Grande salle de l’hôtel de ville

Grande salle de l’hôtel de ville

L’hôtel de ville de Sarlat abrite une belle pièce à l’étage, la grande salle, remarquable par son décor mêlant art du XVIIe siècle et art du XIXe siècle.

L’hôtel de ville a été construit dans le premier quart du XVIIe siècle par l’architecte Bouyssou. Il adopte la forme traditionnelle des mairies-halles, en référence à l’architecture des bastides médiévales. Le rez-de-chaussée est espace réservé aux marchés et aux foires tandis que l’étage est réservée au maire et à ses conseillers. La salle du conseil prend des allures de vrai salon, à l’image de la fonction remplie par le maire. Elle est décorée dans le goût de l’époque : on peut encore voir son plafond à la française.

L’hôtel de ville ayant été plusieurs fois remanié entre le XVIIe siècle et le début du XXe siècle, la salle subit quelques modifications. Ainsi au XVIIIe siècle, les meneaux des fenêtres sont changés et une travée est ajoutée, modifiant les dimensions de la salle. Elle accueille au XIXe siècle un club, avant de retrouver ses fonctions premières en 1900. C’est à cette époque que l’architecte Queille restaure le bâtiment et que la salle est pourvue d’éléments néoclassiques, parmi lesquels de fausses colonnes doriques.

La grande salle conserve deux portraits en pied de Fénelon et de Fournier-Sarlovèze. Les Fénelon ont joué un rôle important dans l’histoire de la ville, la famille ayant tenu l’évêché de Sarlat du XIVe siècle au XVIIIe siècle. François de Salignac de La Mothe-Fénelon est un grand écrivain de la seconde moitié du XVIIe siècle. François Fournier est, quant à lui, connu comme ardent jacobin et meilleur tireur de l’armée de Napoléon. Plusieurs fois exilés à Sarlat pour son insolence, il est élevé par Louis XVIII au titre de général-comte Fournier-Sarlovèze.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Karine Fernandez (2006). Sarlat, ville d’art et d’histoire, RIS, BibTeX.

Jean-Luc Aubardier (1998). Sarlat, RIS, BibTeX.


Partager cette visite