Accueil > Landes > Adour Chalosse > Goos

Goos

L’histoire de la commune de Goos est étroitement liée à celle de l’abbaye qui y est implantée dès le XIe siècle.

Goos se situe sur un plateau s’élevant à une trentaine de mètres au-dessus du Louts. La commune est également riveraine de l’Adour, et la confluence de ces deux cours d’eau se nomme "Coslous". Cette situation est exploitée dès le Xe siècle par l’abbaye de Divielle qui y trouve une position défensive en ces temps perturbés par les invasions normandes. C’est certainement l’implantation de cette communauté religieuse qui provoque la création du village.

Au XIe siècle, les Anglais commencent à s’installer en Guyenne. Au XIIIe siècle, le village appartient au vicomte de Tartas. La seigneurie fait partie de la baronnie d’Auribat dès le XVIe siècle. Au XVIIIe siècle, la famille de Saint-Genès est à la tête de la seigneurie.

Le village connaît une succession de troubles. Ainsi, l’abbaye est détruite une première fois par les Normands. Aux XIVe et XVe siècles, la guerre de Cent Ans touche la région. Au siècle suivant, la présence de l’abbaye attire les foudres des protestants lors des guerres de Religion. Montgomery détruit l’abbaye en 1569 et sème le désordre dans le village.

Le calme revient enfin après l’édit de Nantes. Cependant, la Révolution génère des conflits entre l’abbaye et ceux qui se rangent au nouveau régime. La première élection communale a lieu le 9 février 1790. C’est un prêtre du nom de Lansac ayant prêté serment à la Constitution qui est élu, ce qui entraîne des tensions avec l’abbaye qui désapprouve cette élection. Lansac disparaît brusquement. Son successeur, autre prêtre constitutionnel, est accusé de sorcellerie. En 1880, l’abbaye devient la propriété de trappistes qui disputent à la commune un droit de pacage.

L’économie de Goos repose désormais sur la polyculture : maïs, kiwis et élevages avicoles.


Commune

  • Nom des habitants : Goossois, Goossoises
  • Superficie : 1049 hectares
  • Population : 524 habitants
  • Cours d'eau :

    le Louts

  • Origine du nom et description du blason :

    Goos pourrait être une déformation de « Gossa » qui évoque des terres élevées. Cela correspond à la situation géographique de ce village.


Informations pratiques

Mairie de Goos : 05.58.98.64.89

Office de tourisme de Montfort-en-Chalosse : 05.58.98.58.50


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

David Chabas (1970). Villes et villages des Landes, RIS, BibTeX.

Bénédicte Boyrie-Fénié (2005). Dictionnaire toponymique des communes, Landes et bas-Adour, RIS, BibTeX.

Serge Pacaud (2004). Patrimoine landais : Villages et Visages des Landes au début du XXe siècle, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Abbaye de Divielle

    Du Xe au XIXe siècle, l’abbaye de Divielle de Goos constitue un lieu stratégique de pouvoir dont l’influence s’étend jusqu’à Dax.
    L’abbaye de Divielle (...)

    Landes - Goos
  • Calvaire de Goos

    A Goos, se dresse un calvaire dont le socle parait disproportionné par rapport à la croix en elle-même.
    En effet, le socle de cette croix se (...)

    Landes - Goos
  • Château de Lousteau

    Sur la commune de Goos se dresse une ancienne maison noble, encore nommée par certains château de Lousteau.
    Le nom "Lousteau" évoque l’ancien (...)

    Landes - Goos
  • Eglise Sainte-Madeleine

    La petite église Sainte-Madeleine brandit son clocher d’ardoise dans le ciel de Goos depuis le XIXe siècle.
    L’église Sainte-Madeleine de Goos, (...)

    Landes - Goos
  • Monument aux morts de Goos

    D’une grande simplicité, le monument aux morts de Goos rend hommage aux vingt-cinq habitants de la commune tombés lors de la Première Guerre (...)

    Landes - Goos

Partager cette visite