Accueil > Dordogne > Périgord Vert > Sainte-Trie > Eglise de Sainte-Trie > Gisant de femme dans l’église de Sainte-Trie

Gisant de femme dans l’église de Sainte-Trie

L’église romane de Sainte-Trie conserve un magnifique gisant de pierre rapporté de l’abbaye de Dalon, dont l’identité reste hypothétique.

Le personnage sculpté représente une jeune femme dont la tête est recouverte d’une coiffe et le front ceint d’un bandeau. Son visage est maintenu par une mentonnière. Elle porte une robe plissée et une cape retenue par une double cordelière. L’ensemble est recouvert d’une capeline courte entourant tête et visage. Ses mains sont jointes et reposent sur sa poitrine.

Le style de son costume l’apparente à une femme noble du milieu du XIIIe siècle, ayant obtenu la faveur d’être enterrée dans l’église cistercienne du Dalon. Il pourrait s’agir d’Agnès de Las Tours, abbesse de Notre-Dame de la Règle en 1198, décédée en 1232, qui fait don à l’abbaye du Dalon de tout ce que son ordre possédait ; ou bien d’Aimeline de Born, vicomtesse d’Hautefort, fille du troubadour Bertrand de Born (première moitié du XIIIe siècle), car le bandeau qui ceint son front pourrait être le bandeau de vicomtesse.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine

Partager cette visite