Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Fanlac > Gentilhommière du Chevalier de Galibert

Gentilhommière du Chevalier de Galibert

En 1969, le village de Fanlac sert de décor à un téléfilm très populaire : Jacquou le Croquant . Une des gentilhommières du village y est la demeure du chevalier de Galibert, personnage du roman d’Eugène Le Roy.

Partiellement reconstruite, la demeure garde quelques vestiges des XIVe et XVe siècles. Elle adopte la forme conventionnelle des riches propriétés, bâties en matériaux locaux.

La demeure est aujourd’hui connue sous le nom d’un personnage littéraire, le chevalier de Galibert. En effet, le téléfilm Jacquou le Croquant est tiré du roman d’Eugène Le Roy publié en 1899, lui-même inspiré de faits historiques. Il s’agit des jacqueries qui ont eu lieu dans le sud-ouest de la France au début du XVIIe siècle. L’histoire de Jacquou, un garçon de huit ans, orphelin à la suite d’une injustice, se déroule vers 1815 dans le Périgord.

La gentilhommière du Chevalier de Galibert, demeure un témoignage de l’architecture rurale médiévale, même si certains remaniements y ont été effectués.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Guy Penaud (1996). Dictionnaire des châteaux du Périgord, RIS, BibTeX.


Partager cette visite