Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Sarlat-la-Canéda > Général Fournier-Sarlovèze

Général Fournier-Sarlovèze

Né à Sarlat, le Général Fournier-Sarlovèze a participé à plusieurs batailles napoléoniennes. Au terme d’une vie très mouvementée, il a été enterré dans sa ville natale.

Né le 6 septembre 1773, François Louis Fournier est le fils d’un cabaretier. Après une longue instruction auprès des moines de l’évêché de Sarlat, il devient clerc de procureur.

En 1791, il part à Paris et s’engage dans l’armée. Il est dans un premier temps affecté sous-lieutenant dans les Alpes, puis dans le Nord de la France. Mêlé à l’affaire Donnadieu, il est suspecté en 1802 de complot contre le Premier Consul et envoyé en résidence surveillée à Périgueux.

En 1805, il réintègre l’armée pour une expédition en Martinique, mais revient en France sans avoir débarqué. Nommé chef d’état-major, il se distingue en 1807 dans plusieurs batailles de la cavalerie.

Après la campagne de Russie, il est promu général de division et devient baron d’Empire. François Louis Fournier est cependant destitué le 26 octobre 1813 à la suite d’une dispute avec l’empereur Napoléon Ier.

Il retrouve son grade de général sous la Première Restauration. Le roi va même lui décerner le titre de Comte. C’est à cette même époque qu’il rajoute le patronyme de Sarlovèze à son nom. Le général comte François Louis Fournier-Sarlovèze participe à l’élaboration du nouveau Code Militaire, avant de mourir à Paris le 18 janvier 1827 à Paris.

Très attaché à sa ville natale, le Général Fournier-Sarlovèze est enterré à Sarlat. Son ancienne demeure est située au nº 2-4 de la rue d’Albusse et son portrait est conservé dans la grande salle de l’hôtel de ville.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

(2006). Sarlat, ville d’Art et d’Histoire, Le guide, RIS, BibTeX.

Jean-Luc Aubardier (1998). Sarlat, RIS, BibTeX.


Partager cette visite