Accueil > Landes > Adour Chalosse > Geaune

Geaune

En plus de sa gastronomie réputée, le village de Geaune offre à celui qui le traverse l’agrément de se promener dans une bastide typique de la région aquitaine.

À l’origine de la commune de Geaune, il y a en effet un paréage conclu en 1318 entre Pierre de Castelnau et Antoine de Pessagne, Sénéchal d’Édouard II d’Angleterre pour la construction d’une bastide. Le site choisi pour cela est le versant de la vallée d’un petit affluent du Bas, emplacement de l’actuel village de Geaune. Un paréage est un contrat de droit féodal d’association entre deux ou plusieurs seigneurs, leur assurant une égalité de droit et de possession sur une même terre.

Le bourg est l’objet de nombreux affrontements entre Français et Anglais pendant la guerre de Cent Ans. En 1352, le sénéchal anglais de Guyenne reprend la ville et abat les remparts, mais en 1414 les habitants renouvellent leur obéissance au roi de France.

De cette bastide, on voit encore aujourd’hui le dessin régulier des rues du bourg et un quadrillage ordonné. Il reste encore une place carrée entourée d’arcades sur trois côtés. Une maison en pierre, à encorbellement, subsiste à l’extrémité nord-ouest de la place. On remarque aussi des maisons à colombages sur cette même place.

Le village de Geaune dispose d’éléments de patrimoine remarquables parmi lesquels on trouve notamment la tour des Augustins, l’église Saint-Jean-Baptiste et son clocher et les arènes.

Geaune est le siège de l’Office du tourisme du Tursan et du Syndicat de défense et de contrôle des vins de Tursan.


Commune

  • Superficie : 1053 hectares
  • Population : 660 habitants
  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom de la commune est une adaptation du nom de la ville italienne, Gênes, ville natale du Sénéchal de Gascogne, Antonio di Pesagno, représentant du roi, qui fonda la bastide en 1318.


Informations pratiques

Mairie de Geaune : 05.58.44.50.27

Office de tourisme de Tursan : 05 58 44 42 00

http://www.tursan.org/


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Bénédicte Boyrie-Fénié (2005). Dictionnaire toponymique des communes, Landes et bas-Adour, RIS, BibTeX.

Raoul Deloffre, Jean Bonnefous (2000). Églises, châteaux et fortifications des Landes méridionales du Moyen Âge à la Renaissance, RIS, BibTeX.

Jean-Michel Lalanne (1973). Notes sur la topographie des bastides landaises, RIS, BibTeX.

Bernard Saint Jours (1999). La bastide de Geaune en Tursan, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite