Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Béarn > Gayon

Gayon

Importante seigneurie médiévale, le village de Gayon, situé au nord-est du Vic-Bilh, a vu défiler sur son territoire d’illustres familles au cours des siècles.

L’occupation protohistorique du site est attestée par la découverte des vestiges d’un ensemble fortifié au lieu-dit « Le Moutha ».

Le village se développe ensuite au Moyen Âge avec l’établissement d’une seigneurie dès le début du XIVe siècle. Les seigneurs de Gayon sont également bayles de Lembeye. Lors du recensement de 1385, on compte déjà vingt-deux foyers à Gayon, dont deux forgerons et un curé, ce qui traduit l’importance du bourg.

La seigneurie de Gayon passe, au XVIe siècle, à François de Navarro, qui la partage alors avec la vicomté de Béarn, comme c’est fréquemment le cas à l’époque. La propriété passe ensuite à Lalande, Théophile de Gayon et, au XVIIe siècle, elle revient à la famille de Gassion, célèbre dans la région.

On ne peut évoquer Gayon sans relater sa légende : la houn de Sen Yan, ou fontaine de Saint-Jean, sur les hauteurs du village, est réputée pour guérir les maladies oculaires, à condition de se frotter les yeux avec son eau au lever du soleil.


Commune

  • Nom des habitants : Gayonais, Gayonaises
  • Superficie : 395 hectares
  • Population : 92 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    le Lèes

  • Origine du nom et description du blason :

    Gayon vient probablement du nom d’homme gascon Gayon ( Gaius en latin).


Informations pratiques

Mairie de Gayon :05.59.68.52.24

Office de tourisme de Lembeye en Vic : 05.59.68.28.78

http://www.tourisme-vicbilh.fr


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Hubert Dutech (2003). Lo Noste Béarn, RIS, BibTeX.

Michel Grosclaude (2006). Dictionnaire toponymique des communes du Béarn, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite