Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Béarn > Gan

Gan

Gan profite d’une belle situation géographique, blotti dans la vallée du Néez, aux pieds des coteaux boisés du Jurançon. De la bastide, ne survivent que quelques vestiges éparses. La commune conserve néanmoins un riche patrimoine.

Bien avant la construction d’une bastide, le site de Gan est occupé dès les époques protohistoriques, comme en témoigne la présence de tumuli, et gallo-romaines, d’où nous viennent des mosaïques.

La bastide de Gan est fondée en 1335 par Gaston II de Foix, vicomte de Béarn, en même temps que la bastide de Lestelle. À l’intérieur de l’enceinte, la ville est divisée par des axes perpendiculaires se croisant au niveau d’une place carrée où a lieu le marché.

Au XVIe siècle, un incendie détruit la bastide, notamment la

maison commune qui renfermait la charte de fondation reconnaissant privilèges et franchises aux habitants. Il ne reste plus qu’une porte dite de prison, classée Monument Historique.

À la fin du XIVe siècle, Gan compte plus d’un millier d’habitants, soit davantage qu’à Pau.

En 1464, elle devient détentrice du nom de ville par ordonnance royale, bénéficiant ainsi de privilèges, comme treize autres villes du Béarn. Ainsi, elle a le droit de posséder une école dès le XVe siècle.

Aujourd’hui, Gan possède d’intéressants témoignages architecturaux de son passé, notamment une gentilhommière du XVIe siècle, maison natale de Pierre Marca, ainsi que la fontaine de Broca. Gan possède également une grande cave coopérative des vins de Jurançon.


Commune

  • Nom des habitants : Gantois, Gantoises
  • Superficie : 3962 hectares
  • Population : 4971 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    le Néez

  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom de Gan vient de la ville flamande Gand. En effet, la ville est une ancienne bastide fondée en 1335 par Gaston II de Foix, vicomte de Béarn, père de Gaston Fébus. Ayant guerroyé dans les Flandres aux côtés du roi de France, il donne ce nom à la ville neuve, en souvenir de ses campagnes militaires.


Informations pratiques

Mairie de Gan : 05 59 21 61 31

Office de tourisme de Pau : 05 59 81 15 98


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Hubert Dutech (2003). Lo Noste Béarn, RIS, BibTeX.

Michel Grosclaude (2006). Dictionnaire toponymique des communes du Béarn, RIS, BibTeX.

Jean Bonnefous, Raoul Deloffre (1996). Dictionnaire des châteaux et fortifications des Pyrénées-Atlantiques, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite