Accueil > Lot-et-Garonne > Vallée du Lot > Galapian

Galapian

Au Moyen Âge, Galapian constitue une des nombreuses places fortes de la baylie de Port-Sainte-Marie. Ceinte de remparts, la commune semble s’être construite autour de son château et de son église.

En 1214, Galapian devient la propriété de Simon de Montfort. Elle entre ensuite en possession de plusieurs coseigneurs. Au XIIe siècle, Galapian est rattachée à la seigneurie des Lusignan avant de tomber dans le giron des Montpezat.

La place de Galapian connaît alors de nombreux propriétaires successifs. Elle appartient à diverses familles : Albessard, Balguerie et Larmande entre autres. La seigneurie accède au rang de baronnie dans le courant du XVIIe siècle.

La ville a peu à peu grandi au-delà de ses murs, ses fortifications ayant été démantelées en 1650. Son habitat se concentre surtout sur la route qui relie Clairac à Aiguillon.

En 1839, Pompéjac est rattachée à Galapian et constitue l’un de ses lieux-dits. De nos jours, la commune vit essentiellement de l’agriculture et de l’élevage.


Commune

  • Nom des habitants : Galapianais, Galapianaises
  • Superficie : 926 hectares
  • Population : 290 habitants (1999)

Informations pratiques

Mairie de Galapian : 05.53.67.42.00.

Office de tourisme de Clairac : 05.53.88.71.59.

Email : tourisme@clairac.com


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Georges Tholin (1900). Histoire des communes du Lot-et-Garonne, RIS, BibTeX.

Fonds Durengues, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite