Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Saint-Capraise-de-Lalinde > Gabare ou coureau de Saint-Capraise-de-Lalinde

Gabare ou coureau de Saint-Capraise-de-Lalinde

La commune de Saint-Capraise-de-Lalinde, de par sa situation géographique, a toujours été liée à la Dordogne.

Il y avait deux ports à Saint-Capraise-de-Lalinde. L’un, le "Trou du Chay", servait à l’embarquement de pondéreux (bois, minerais). L’autre était un port en rupture de charge. Il permettait aux embarcations de s’alléger avant de franchir, en amont, les rapides des Pesqueyroux ou de la Gratusse.

Le creusement du canal de Lalinde (1838-1841) a permis d’éviter ces passages dangereux et a vu naître un nouveau type d’embarcation, le "coureau". Le dernier à avoir navigué est celui du patron de bateau Henri Gontier.

C’est pour rappeler ce passé oublié que la municipalité a fait construire à l’identique un coureau de Dordogne, qui, cela va de soi, a été baptisé du nom du dernier batelier de la rivière.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Frédéric Gontier (2003). Le Canal de Lalinde, RIS, BibTeX.


Partager cette visite