Accueil > Dordogne > Périgord Vert > Saint-Aulaye > Église Sainte-Eulalie > Fortifications de l’église Sainte-Eulalie

Fortifications de l’église Sainte-Eulalie

Les vestiges des fortifications de l’église Sainte-Eulalie, à Saint-Aulaye, se situent au niveau de l’escalier et du clocher.

Il semble qu’une chambre de défense soit construite sous la toiture parcourant toute la longueur du bâtiment, de la façade au clocher. On accède à cet espace permettant d’accueillir la population par un escalier, situé dans le pilier nord-ouest, toujours visible aujourd’hui. Au-dessus des voûtes, une série de trous montre les anciens emplacements des petits canons.

Quatre ouvertures au sommet du clocher permettent également d’imaginer la position des tireurs de flèches. À cet endroit, on doit aussi faire le guet et surveiller l’ennemi.

La fortification des églises trouve son origine dans les invasions barbares qui obligent les édifices religieux à se défendre. Aux environs de l’an mil, on construit de hautes murailles, mais cela reste assez précaire. Au XIe siècle, les monuments fortifiés se généralisent et les églises se dotent d’un système défensif, surtout dans les villages où il n’y a pas de château fort. L’église devient alors le seul bâtiment pouvant servir de refuge aux habitants menacés qui se regroupent dans la nef.

Les fortifications d’édifices religieux ont lieu tout au long du Moyen Âge, et surtout lors des attaques de la guerre de Cent Ans.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine

Partager cette visite