Accueil > Dordogne > Périgord Noir > La Roque-Gageac > Fort troglodytique de la Roque-Gageac

Fort troglodytique de la Roque-Gageac

Cœur de l’ancienne cité médiévale de La Roque-Gageac, le fort troglodytique a été bâti dans la falaise qui domine le village.

Fondé autour de 1280, le fort a été en partie construit dans une fente naturelle de la falaise. À l’abri d’une double enceinte, le fort de La Roque est, au Moyen Âge, imprenable. Ni les Anglais, pendant la guerre de Cent Ans, ni les protestants, pendant les guerres de Religion, ne réussirent à le prendre d’assaut.

Ancienne demeure seigneuriale de l’Abbé puis des évêques de Sarlat, le fort renferme, à l’origine, jusqu’à cinq maisons nobles avec des dépendances et une fontaine dite de la Balme. Dans la partie la plus haute se trouve le dernier réduit accessible par les toitures du château. Avec le temps et les éboulements répétés, l’ensemble se détériore peu à peu.

Seuls quelques vestiges témoignent encore du noble passé de La Roque-Gageac. La porte de l’enceinte intérieure avec son arc brisé robuste est l’élément du fort le mieux conservé. La grotte troglodytique qui constituait le dernier réduit peut se visiter de nos jours.


Patrimoine


Informations pratiques

Se visite toute l’année. Tel : 05.53.31.61.94.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Sous la direction de Dominique Richard (1996). Le Guide Dordogne-Périgord, RIS, BibTeX.

Guy Penaud (1996). Dictionnaire des châteaux du Périgord, RIS, BibTeX.

Dominique Repérant (1988). Le Périgord des châteaux et des manoirs, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite