Accueil > Dordogne > Périgord Vert > Busserolles > Forge de Lamendeau

Forge de Lamendeau

L’activité métallurgique est indissociable des communes du Périgord Vert. Comme l’illustre la forge de Lamendeau, Busserolles ne déroge pas à cette règle.

L’activité de fonte remonte à l’époque gallo-romaine et se développe au fil du temps pour se répandre en Périgord à partir du XVIe siècle.

Au XVIIIe siècle, la commune comprend plusieurs forges, dont la Forge-Neuve, aussi appelée forge de Busserolles, qui appartient, en 1771, à J. Quantin. Son logis est habité par les Bruhet de la Garde et les Cheyrade.

La forge dite de chez Bigot ou du Chalard est mentionnée dès 1646. À cette forge est associée la maison du maître de forges. Il s’agit d’une maison forte comprenant un bâtiment rectangulaire avec une tour à bretèche. Cette demeure est en partie restaurée aux XVIe et XVIIe siècles.

Aujourd’hui, la forge de Lamendeau, située sur la Tardoire, est devenue un restaurant.


Patrimoine


Informations pratiques

La forge ne se visite pas.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Guy Penaud (1996). Dictionnaire des châteaux du Périgord, RIS, BibTeX.


Partager cette visite