Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Paunat > Église Saint-Martial > Fontaine de l’église Saint-Martial

Fontaine de l’église Saint-Martial

Comme bien souvent, les églises romanes ont été construites près d’une source dite miraculeuse. La fontaine de l’église Saint-Martial de Paunat en est un témoignage.

De construction très ancienne, cette fontaine est à mettre en relation avec le miracle du bâton fleuri qui s’est produit à l’endroit où le premier monastère de Paunat est fondé en 804. Ainsi, l’étymologie de Paunat vient vraisemblablement du latin « palo nato », qui signifie le pieu né. La fontaine a été bâtie près d’une source, près de laquelle un bâton de pèlerin, planté là, aurait donné naissance à un arbre. Un monastère semble ensuite avoir été créé par les parents de Saint-Cybard, célèbre ermite d’Angoulême.

Aujourd’hui, on accède à cette fontaine en sous-sol en descendant quelques marches. La maçonnerie du bas est faite de petites pierres plates. Plus haut, on observe un appareillage en pierre de taille sur quatre niveaux. Des pierres de l’ancien autel de l’église Saint-Martial ont servi à cette construction.

L’arbre sacré, un orme, aurait résisté jusqu’à une date récente. Il est aujourd’hui remplacé par un tilleul.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Jacques Bélanger (2004). Limeuil sur Dordogne-Vézère, RIS, BibTeX.

Paunat autour de son abbaye, RIS, BibTeX.


Partager cette visite