Accueil > Dordogne > Périgord Vert > Saint-Médard-d’Excideuil > Fonderie de Lafarge

Fonderie de Lafarge

La forge de Saint-Médard a connu une activité intense sous la Révolution et l’Empire.

Ce site industriel existe probablement depuis le Moyen Âge, mais c’est la famille Fayolle qui est la première à lui donner de l’importance.

Au XVIe siècle, avec l’arrivée des Malet de la Farge, la forge est agrandie et modernisée, et une autre unité est bâtie sur la rive gauche. La production est spécialisée dans le matériel culinaire (chaudrons, marmites...).

En 1789, la forge produit quarante-cinq mille livres de fonte par an.

Au XIXe siècle et au début du XXe siècle, le travail dans les forges fournit un complément d’activité aux paysans qui servent comme charbonniers, voituriers, laveurs de minerai ou manœuvres. En revanche, les opérations dangereuses comme le fondage et la surveillance de la coulée sont confiées à des ouvriers qualifiés comme les puddleurs, les affineurs, les gardeurs, les arqueurs ou les forgerons.

Après avoir connu une période florissante sous la Révolution et l’Empire, l’établissement est victime de la concurrence et seule une fonderie subsiste jusque dans les années 1950.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine

Partager cette visite