Accueil > Gironde > Bordelais > Floirac

Floirac

Floirac est une ville dont le territoire se partage entre un coteau et des terres basses bordant la Garonne. Après avoir vécu pendant plusieurs siècles de ses activités viticoles, la commune s’industrialise et s’urbanise de façon intense à partir du XIXe siècle.

Des villas gallo-romaines sont construites au sommet du coteau durant les premiers temps de l’ère chrétienne. Au VIIe siècle, on sait que l’évêque du Mans est propriétaire d’une de ces villas, dont dépend un domaine agricole et des habitations. Durant le Moyen Âge, tandis qu’est construite l’église Saint-Vincent au XIIe siècle, les paysans mettent en valeur le terroir du village au profit d’ordres religieux et de propriétaires nobles ou bourgeois bordelais. Des maisons fortes sont bâties et la culture de la vigne prend de l’ampleur.

Cependant, le commerce du vin connaît de graves difficultés durant les XVIe et XVIIe siècles. Lors de cette période, Floirac subit les effets néfastes provoqués par les guerres de Religion, la Fronde et une épidémie de peste. Construit en ces temps incertains, le château de Sybirol-Feuillas reçoit la visite de sommités de l’époque telles que Michel de Montaigne, à la fois philosophe et maire de Bordeaux, et le cardinal-Premier ministre Mazarin alors aux prises avec les princes en révolte contre son autorité.

Le XVIIIe siècle, plus clément, se caractérise par un renouveau de la prospérité et un développement de cette paroisse essentiellement rurale et agricole. Cette vocation change radicalement dans les premières années du XIXe siècle quand Floirac entre de plain-pied dans l’ère industrielle. Dès 1801 s’installe par exemple l’usine Betts, dans laquelle sont produites des capsules, des papiers d’étain et métalliques. Au XXe siècle s’implantent, entre autres, l’Atelier Industriel Aéronautique et l’usine des Ciments Français. Passé 1945, ce village devenu ville se couvre de plus en plus de logements et intègre la Communauté urbaine de Bordeaux.

À partir de 2004, les bords de la Garonne à Floirac sont complètement réaménagés. Le projet ZAC des Quais consiste à créer un quartier « vert » composé de rues arborées, de logements dotés de jardins privés et d’activités diverses. S’y trouve notamment une technopole des Métiers du bâtiment.


Commune

  • Code postal : 33167
  • Nom des habitants : Floiracais, Floiracaises
  • Superficie : 860 hectares
  • Population : 16157 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    datant de l’époque gallo-romaine, le nom de Floirac peut soit signifier la “ ville des fleurs ”, soit rappeler le souvenir d’un certain Florus qui serait à l’origine de la cité.


Informations pratiques

Mairie de Floirac : 05 57 80 87 00.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Patrick Epron (1998). Dictionnaire de l’origine des noms de lieux en Gironde, RIS, BibTeX.

Michel de La Torre (1990). Gironde, Le guide complet de ses 542 communes, RIS, BibTeX.

François Rattier (1997). Histoire de Floirac, Nouvelle édition revue et corrigée, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite