Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Fleurac

Fleurac

Le village de Fleurac est situé sur une colline à proximité de la vallée de la Vézère et d’une forêt. Au fil des siècles, son histoire a été mouvementée.

À l’époque gallo-romaine, le choix de ce site pour implanter le village s’explique par le fait que la forêt offre du gibier et du bois. De plus, la proximité de la vallée de la Vézère permet une alimentation en eau et constitue une voie fluviale navigable.

Bâtie au XIIe siècle, l’église de Fleurac est le témoin muet des époques mouvementées que traverse le village au fil du temps. En 1154, Aliénor d’Aquitaine épouse Henri Plantegenêt, futur roi d’Angleterre. Cette union va être l’une des premières causes de la guerre de Cent Ans, qui voit s’affronter les camps français et anglais et déchire la région. Ainsi, les habitants de Fleurac font rapidement fortifier leur église afin d’y trouver refuge pendant les attaques.

Le château de Fleurac est quant à lui construit au XIVe siècle, également pour protéger la population habitant sur son fief. Les combats de la Guerre de Cent ans ne cessent qu’en 1453 avec la victoire des Français sur les Anglais à Castillon.

Cependant, le Périgord ne retrouve son calme qu’avec la fin des révoltes de Croquants, qui éclatent de manière sporadique, mais violente, de la fin du XVIe siècle au XIXe siècle. Durant cette période, plusieurs châteaux sont bâtis sur la commune de Fleurac : le château Malbec, le château Cluzeau, le château Souffron et le château Le Peuch.


Commune

  • Nom des habitants : Fleuracois, Fleuracoises
  • Superficie : 2218 hectares
  • Population : 221 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    la Vézère

  • Origine du nom et description du blason :

    La première mention du village dans les textes remonte au XIIIe siècle, sous le nom de Floyracum. Mais on sait que son existence est bien antérieure à cette date. Fleurac vient du latin florus , dont découle le nom gallo-romain de Florius , suivi de –acum . Florus est un adjectif signifiant « fleuri, éclatant ». On relève la graphie Fleurat en 1760. On connaît un Fleurac en Charente et, dans le domaine d’oïl, Fleuré, Fleurey, Fleury.


Informations pratiques

Mairie de Fleurac : 05.53.05.49.66

http://www.cdc-terredecromagnon.fr/index.php?id_site=1&id_page=58


Office de tourisme Terre de Cro Magnon : 05.53.06.97.05

http://www.tourisme-terredecromagnon.fr


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Chantal Tanet et Tristan Hordé (2000). Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, RIS, BibTeX.

Marc Blancpain (1984). Périgord, RIS, BibTeX.

Boisvert (TH.), Chadeuil ( M.), Cambet ( M.), Genty ( M.), Laborie ( Y.), Lesforges ( B.), Maury ( S.), Roux ( J.) (1993). Dordogne Périgord, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite