Accueil > Gironde > Libournais > Flaujagues

Flaujagues

Comme beaucoup de communes bénéficiant d’un port sur la Dordogne, Flaujagues est une bourgade qui prospère principalement grâce au commerce du vin.

Si le site de Flaujagues est occupé dès le Néolithique, ce n’est qu’au XIIe siècle que se fixent les limites de la commune selon celles de la paroisse d’alors. La vie s’y déroule paisiblement jusqu’à ce que les guerres de Religion viennent inquiéter des habitants largement convertis aux thèses luthériennes. Les bouleversements religieux ne semblent cependant pas avoir durablement divisé les habitants. Les catholiques restent nombreux et la présence d’un prieuré est attestée à Flaujagues au XVIIIe siècle.

De la même manière, les vicissitudes de l’histoire affectent peu la vie économique de la cité dont on dit que les habitants sont riches et qu’ils occupent de fort belles maisons. Il est vrai que Flaujagues bénéficie d’un accès privilégié à la Dordogne avec une ouverture de près de 4 kilomètres. Cette particularité encourage très tôt la mise en place de multiples échanges commerciaux, par l’intermédiaire de la navigation fluviale. L’importance de celle-ci s’accentue fortement au XIXe siècle.

Flaujagues produit aujourd’hui des vins d’appellation Entre-deux-mers et surtout Bordeaux supérieur.


Commune

  • Code postal : 33168
  • Nom des habitants : Flaujaguais, Flaujaguaises
  • Superficie : 779 hectares
  • Population : 523 habitants (2009)
  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom de la commune de Flaujagues est peut-être dérivé du vieux français flau, dérivé du latin fluctus , "flot", "vague", et de aygues , "eaux", ou du nom de Flavius, noble romain.

    La devise de la commune est en occitan Aïci lo flot a jagut , ce qui signifie "Ici le flot s’est couché". C’est une référence au Mascaret dont la vague s’arrête à Flaujagues.


Informations pratiques

Mairie de Flaujagues : 05.57.40.08.33

Office de tourisme de Castillon-la-Bataille : 05.57.40.27.58


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Hubert Sion (1994). Carte archéologique de la Gaule, RIS, BibTeX.

Patrick Epron (1998). Dictionnaire de l’origine des noms de lieux en Gironde, RIS, BibTeX.

Michel de la Torre (1990). Gironde, guide complet de ses 542 communes, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite