Accueil > Lot-et-Garonne > Dropt > Ferrensac

Ferrensac

Le village de Ferrensac conserve de riches vestiges archéologiques, témoins de son passé très ancien.

Aux Rouchoux, les traces d’une ancienne voie romaine attestent de la colonisation des lieux dès l’Antiquité. Puis, en 1965, les vestiges d’une riche villa datant du Haut Empire sont également découverts. Les fouilles permettent de mettre également à jour des tessons de céramique sigillée et estampée, une fibule à arc de bronze et des pinces à feux. Les déchets d’animaux retrouvés, tels que des coquilles d’huîtres et d’escargots ou encore des ossements de gros mammifères, renseignent sur les habitudes alimentaires du propriétaire des lieux.

La paroisse de Saint-Étienne-de-Ferrensac est mentionnée dès 1266 mais son histoire est plus ancienne. Ainsi, d’après les traces d’un tumulus sur lequel est construite une gentilhommière, le premier noyau du village semble remonter au haut Moyen Âge. D’autre part, l’étymologie du lieu-dit Rouchoux indique qu’un château fort est construit à cet endroit. En effet, le terme fait référence à une montagne rocheuse, qui désigne en réalité une motte féodale.

L’histoire du village est essentiellement liée à celle des grands propriétaires nobles qui se succédent au fil des siècles. Au Moyen Âge, Ferrensac dépend du fief des Alphéry puis devient propriété des Belcastel.

En 1259, la bastide de Castillonnès est fondée et la paroisse de Ferrensac est aussitôt placée sous sa juridiction. Du point de vue religieux, elle dépend de l’évêché de Sarlat jusqu’à la Révolution.

En 1825, la commune de Saint-Martin-Transfort est rattachée à celle de Ferrensac, ce qui accroit considérablement sa population.


Commune

  • Nom des habitants : Ferrensacais, Ferrensacaises
  • Superficie : 1232 hectares
  • Population : 163 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    Ferrensacium est un anthroponyme d’origine gallo-romaine. C’est à partir de cette racine que s’est formé le nom de la commune que l’on connaît.


Informations pratiques

Mairie de Ferrensac : 05.53.36.87.67 / Office de tourisme de Castillonnès : 05.53.36.87.44


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Chanoine Durengues Fonds Durengues, RIS, BibTeX.

Lucien Lescou (1991). Communes et lieux-dits du canton de Castillonnès : étymologie et histoire, RIS, BibTeX.

Valéry d’Amboise (1997). Dictionnaire d’Amboise, Aquitaine, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite