Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Pays Basque > Larceveau-Arros-Cibits > Ferme de Cibits

Ferme de Cibits

De prime abord, l’architecture de cette ferme de Cibits, à Larceveau-Arros-Cibits, montre une influence bas-navarraise. Cependant, un examen précis de l’organisation des bâtiments témoigne en réalité de son origine souletine.

Cette ferme de Cibits est construite dans un style hybride. À première vue, sa façade s’apparente aux autres bâtisses de Basse-Navarre. Cependant, on remarque sur sa façade principale, à l’est, une seule porte charretière encadrée d’un fronton de pierres. Cette porte ouvre sur l’ezkaratz, cette grande pièce centrale que l’on retrouve dans toute maison traditionnelle basque.

En outre, l’étable n’est pas construite à l’avant de la ferme mais se trouve à l’arrière, dans un bâtiment attenant à l’ouest. Ce bâtiment se distingue de la ferme par un toit différent. Enfin, la communication entre la ferme et l’étable se fait par l’arrière de l’ezkaratz.

Au final, l’ordonnancement des bâtiments et la séparation entre l’étable et l’habitation permettent ici d’attribuer une influence souletine à l’architecture de cette ferme.

Le paysage basque est marqué par une architecture homogène et typique. Pourtant, on distingue des différences d’une province à une autre. De plus les frontières architecturales entre le Labourd, la Basse-Navarre et la Soule ne sont pas fixes et il n’est pas rare de trouver dans un village un élément de la province voisine.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Lauburu (1980). Etxea ou la maison basque, RIS, BibTeX.

Jean Louberger (1981). La maison rurale en Pays Basque, RIS, BibTeX.

Christian Aguerre (2003). Maison Basque. Au plus profond d’une culture, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Linteau de la ferme de Cibits

    Certains linteaux de porte témoignent d’une recherche décorative qui dépasse la simple volonté d’inscrire son nom dans la pierre. C’est notamment le (...)

    Pyrénées-Atlantiques - Larceveau-Arros-Cibits

Partager cette visite