Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Le Fleix > Faïencerie du Port

Faïencerie du Port

À la fin du XVIIIe siècle, le lieu-dit Mignon, à quelques kilomètres du Fleix, constitue le lieu d’approvisionnement en argile des faïenciers des alentours. En effet, dès 1768, deux faïenceries sont mentionnées au Fleix.

La création de ces faïenceries semble être le résultat d’investissements de riches bourgeois du Fleix dans ce qui est une industrie montante à l’époque. Son activité cesse pourtant avec la Révolution.

Deux canons du début du XVIIIe siècle bornent l’entrée principale, rue du Port. L’entrée des séchoirs et de la cour se trouve dans la rue de "l’auberge de la passagère". La date de 1799 gravée sur le linteau de son actuelle petite porte pourrait correspondre à la fermeture de cette faïencerie.

Une partie du bâtiment abritant le premier logement est antérieur au XVIIIe siècle.


Patrimoine


Informations pratiques

Cette faïencerie ne se visite pas.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

C. Lacombe (1989). Faïences et faïenciers de Bergerac au XVIIIe siècle, RIS, BibTeX.

M-A. Rateau (1995). “Le Fleix, notice historique et généalogique”, in n°10 (édité par), Bulletin de l’Association de Recherche Archéologique et Historique du pays de la Force, RIS, BibTeX.

(1997). Les faïenceries du Fleix, Cahier n°1, RIS, BibTeX.

(2004). Petit guide historique du village, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Écusson original au Port

    Une maison remarquable par son immense toit pyramidal est située à l’angle de la rue du port et de la rue de "l’ancienne auberge de la passagère". (...)

    Dordogne - Le Fleix

Partager cette visite