Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Sarlat-la-Canéda > Étienne de la Boétie

Étienne de la Boétie

Étienne de la Boétie est le plus célèbre Sarladais. Ce grand écrivain a passé la majeure partie de sa vie dans le sud-ouest de la France, nouant à Bordeaux une amitié devenue légendaire avec le philosophe Montaigne.

Né à Sarlat en 1530, Étienne de la Boétie est le fils d’un lieutenant particulier du sénéchal du Périgord. Orphelin à l’âge de 11 ans, le jeune Étienne est élevé par son oncle. Peu d’archives sont conservées sur son enfance.

Au début de ses études universitaires, le jeune homme écrit son premier ouvrage, qui deviendra plus tard la plus célèbre de ses œuvres, le "Discours de la Servitude Volontaire".

Licencié en droit civil de l’université d’Orléans le 23 septembre 1553, Étienne de la Boétie achète peu de temps après la charge de conseiller au Parlement de Bordeaux. Il épouse Marguerite de Carles, la fille du président du Parlement. À partir de 1560, il est chargé d’intervenir dans diverses négociations pour rétablir la paix entre Catholiques et Protestants.

C’est à cette époque qu’Étienne de la Boétie rencontre Michel de Montaigne, qui devient son ami. Leur relation est restée célèbre par la description qu’en a faite le philosophe dans ses Essais .

En 1563, Étienne de la Boétie est pris d’un mal soudain au ventre. Alors qu’il fait route vers les terres de son épouse en Médoc, les douleurs s’aggravent et l’obligent à s’arrêter chez le beau-frère de Montaigne à Le Taillan-Médoc. Conscient de la gravité de sa santé, il rédige son testament le 14 août 1563. Il meurt quatre jours plus tard, entouré des siens et de Montaigne.

La maison natale d’Etienne de la Boétie, à Sarlat, est l’une des plus remarquables demeures de l’architecture Renaissance. Une statue est érigée à sa mémoire sur la place de la Grande Rigaudie.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Guy Penaud (2003). Dictionnaire biographique du Périgord, RIS, BibTeX.


Partager cette visite