Accueil > Gironde > Haute-Gironde > Étauliers

Étauliers

Ville de fort passage, située sur un axe historique et stratégique, Étauliers se développe grâce aux pèlerins, aux voyageurs puis plus tard par la tenue de ses foires commerciales.

Le territoire est habité dès les temps préhistoriques, au Paléolithique moyen, au Néolithique et à l’époque gallo-romaine, comme en témoignent les outils découverts, conservés au musée cantonal de Saint-Ciers-sur-Gironde.

Aux XIIe et XIIIe siècles, Étauliers est traversé par le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle. D’ailleurs, un hôpital est situé près de la route. Tenu par des religieux, il est destiné au repos et au soin des pèlerins.

En outre, une antique voie romaine est utilisée durant quatorze siècles. Aussi, les ingénieurs royaux de Charles VIII, considérant que la route est en mauvais état, décident-ils, à la fin du XVe siècle le nouveau tracé, qui mène de Blaye à Saintes. La nouvelle voie entraîne la création d’hôtels, d’auberges et de services de diligences qui s’établissent au bord de la route royale puis impériale sous le premier et le second Empire.

Quant à la commune d’Étauliers en elle-même, elle est fondée en 1730. De 1790 à 1800, elle est le chef-lieu d’un canton, comprenant les communes d’Anglade, de Cartelègue, d’Étauliers, d’Eyrans, de Reignac et de Saint-Androny, tout en faisant partie du district de Bourg.

Au XIXe siècle, Étauliers est le siège d’importantes foires mensuelles, qui attirent vendeurs et acheteurs de la Gironde mais aussi de la Charente Maritime. Les nombreuses places de la ville sont chacune consacrées à un produit comme le gros bétail, les volailles, le poisson, le mouton, par exemple. Pour cela, des halles importantes sont construites.

La commune conserve de nombreux commerces, même si leur nombre a légèrement diminué depuis les années 1950. Elle compte toujours la coopérative légumière, qui distribue la célèbre asperge du Blayais.


Commune

  • Code postal : 33159
  • Nom des habitants : les Étaulois, Etoiloises
  • Superficie : 1298 hectares
  • Population : 1394 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    peut-être du celtique oialos, “ clairière, espace cultivé en milieu de forêt ”, évoquant les premiers défrichements et mises en culture du sol gaulois, ou du latin estolium, contraction d’estoialium, désignant les termes “ étaule ” et “ toiliers ”, le bourg ayant abrité plusieurs familles de tisserands de lin et de chanvre, artisanat disparu en 1850.


Informations pratiques

Marie de Étauliers : 05.57.64.70.27

Office de tourisme du canton de Blaye : 05.57.42.12.09


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Claudine Bastisse et Eric Novak (1998). Le Gabaye, RIS, BibTeX.

Claudine Bastisse et André d’Havé (1980). Inventaire des cloches du canton, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite