Accueil > Lot-et-Garonne > Agenais > Estillac

Estillac

Le village d’Estillac, campé sur les hauteurs, offre aux visiteurs un patrimoine remarquable illustré par le château de Montluc et le cénotaphe de Blaise de Montluc, deux monuments classés aux Monuments Historiques.

L’occupation du site remonterait à la Préhistoire comme le montrent les restes d’un dolmen au lieu-dit Peyré-Long. Durant l’Antiquité, le site continue d’être exploité comme en témoignent quelques vestiges architecturaux ainsi que le passage d’une voie romaine secondaire venant d’Agen et traversant la commune du nord au sud.

Au Moyen Âge, le village, traversé par l’un des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, s’organise en fonction de la configuration du lieu, perché sur une colline : le bourg s’installe dans la partie haute, tandis que la partie basse, où s’étend une vaste plaine, est réservée aux cultures.

Estillac possède un château remontant au XIIIe siècle et transformé au XVIe siècle par son plus célèbre occupant, le maréchal de Montluc, chef des armées catholiques, qui y rédigea ses Commentaires . À côté du château se trouve une petite église à clocher-mur construite par Montluc. Enfin, le château de Buscon des XIVe et XVe siècles, avec son corps de logis, sa tour ronde et ses courtines, vient compléter cet ensemble.

À la fin du XIIIe siècle, le territoire de la commune est divisé en deux juridictions, celle du seigneur d’Estillac et celle du Buscon, qui se partagent la seule église du village. En 1826, cette partition prend fin pour donner naissance à Estillac.


Commune

  • Superficie : 794 hectares
  • Population : 1591 habitants (2007)

Informations pratiques

Mairie d’Estillac : 05.53.67.80.36


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Brieuc Fages (1995). Carte archéologique de la Gaule, le Lot-et-Garonne, RIS, BibTeX.

Deslogis-Lacoste, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite