Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Béarn > Escurès

Escurès

Placé sur le même coteau que Lembeye, en surplomb de la vallée du Lèes, Escurès est un village de type castelnau qui se développe à partir du XIIe siècle.

La présence de deux mottes jumelles au sud du village indique probablement un camp ancien. Au Moyen Âge, on ne recense qu’un très petit nombre de foyers, dont celui du seigneur. Malgré cette faible démographie, Escurès est un lieu d’importance puisque la cour féodale, qui a le pouvoir de juger les nobles, s’y installe au XIIe siècle.

Au XIIIe siècle, Escurès est le centre administratif de la région du Vic-Bilh, avant la fondation de Lembeye. À cette époque, un grand marché, notamment de sel, est également concédé.

Comme bon nombre de villages du Béarn, Escurès a ses légendes, notamment celle de favoriser la procréation de jumeaux.


Commune

  • Nom des habitants : Escurois, Escuroises
  • Superficie : 418 hectares
  • Population : 138 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    le Lèes

  • Origine du nom et description du blason :

    La signification du nom Escurès reste obscure. On évoque une origine germanique, skur , signifiant « la grange », ou bien une racine basque ( eskur , « le chêne ») indiquant un lieu planté de chênes, mais sans certitude. Cette deuxième hypothèse est peut-être à retenir dans le sens où la cour féodale, cort deüs cassos , ou « cour des chênes », y installe son siège au XIIe siècle.


Informations pratiques

Mairie d’Escurès : 05.59.68.17.39

Office de tourisme de Lembeye : 05.59.68.28.78

http://www.tourisme-vicbilh.fr


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Hubert Dutech (2003). Lo Noste Béarn, RIS, BibTeX.

Michel Grosclaude (2006). Dictionnaire toponymique des communes du Béarn, RIS, BibTeX.

Georges Fabre (1994). Carte archéologique de la Gaule, Pyrénées-Atlantiques, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite