Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Molières > Enceinte néolithique et maison forte de Sigoniac > Entrée de la grotte de Sigoniac

Entrée de la grotte de Sigoniac

Au lieu-dit Sigoniac, sous la maison forte du XIIIe siècle, une grotte naturelle préexistante dans la roche calcaire, est retaillée à l’époque néolithique.

Il existe de nombreux souterrains dans le Périgord. Celui de Sigoniac est remarquable car il possède trois pièces de taille assez importante. A l’origine, ces trois salles sont éclairées par la lumière naturelle, grâce à une ouverture plein sud. Une deuxième phase d’occupation dote l’entrée de la grotte d’un porche et d’une porte qui s’avancent sur trois mètres. Enfin, une troisième étape, entre la fin du bronze et le début du fer, obture cette entrée par l’édification des fortifications qui ceinturent le rocher calcaire de Sigoniac.

La grotte est dotée d’un escalier dont l’extrémité possède des fermetures de type cluzeau. Cet escalier permet de communiquer avec le plateau supérieur surmonté d’une structure en bois dont on retrouve des traces au sol.

Depuis la préhistoire, ce souterrain a servi pour des usages multiples avant de devenir un lieu défensif à l’époque médiévale.


Patrimoine


Informations pratiques

Site néolithique de Sigoniac 24480 Molières, 05 53 27 25 11


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Richard Deschuytter, Sigoniac, site néolithique, celtique et médiéval, RIS, BibTeX.

Michel Barbaza (1999). Les civilisations postglaciaires, la vie dans les forêts tempérées., RIS, BibTeX.

Luc Laporte et Charles-Tanguy Le Roux (2004). Bâtisseurs du néolithique, mégalithisme de la France de l’ouest, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite