Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Molières > Enceinte néolithique et maison forte de Sigoniac

Enceinte néolithique et maison forte de Sigoniac

Au nord du village de Molières, au lieu-dit Sigoniac, existe un trésor patrimonial qui s’étend de la préhistoire au Moyen-Age.

La présence de plusieurs sources – dont trois nous sont connues aujourd’hui – ont attiré les hommes sur ce site dès – 30 000 avant Jésus-Christ. Ces populations se sont ensuite sédentarisées à la période mésolithique autour de ces points d’eau et du piton rocheux.

L’ensemble est fortifié à l’âge du fer. Plusieurs vestiges datant de cette époque ont été découverts lors de fouilles archéologiques, notamment des haches polies, des débris de poteries, des fusailloles en pierre et des poids de métier à tisser. Cinq dépôts funéraires ont également été mis à jour dans la grotte située au pied sud du rocher. Ils étaient mélangés aux os d’un jeune cheval.

Au XIIIe siècle, une maison forte, ou Domus Fortis, est construite sur le site. Placée sous l’égide d’un chevalier, elle a autorité de justice sur la population. Le domaine, qui comprend des vignes, des vergers, un potager, des étables, un four, permet à ses occupants de vivre en auto-suffisance. Après une destruction partielle, la maison forte de Sigoniac est remaniée au XVe siècle.


Patrimoine


Informations pratiques

Site néolithique de Sigoniac 24480 Molières, 05 53 27 25 11


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Richard Deschuytter, Sigoniac, site néolithique, celtique et médiéval, RIS, BibTeX.

Elisabeth Sirot (2007). Noble et forte maison, l’habitat seigneurial dans les campagnes médiévales, RIS, BibTeX.

Jean-Pierre Millotte et André Therain (1988). Les racines des européens : des origines aux celtes, RIS, BibTeX.

Michel Barbaza (1999). Les civilisations postglaciaires, la vie dans les forêts tempérées., RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite