Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Sainte-Alvère > Église Saint-Pierre-ès-Liens

Église Saint-Pierre-ès-Liens

Un document d’archives du XIIe siècle signale l’existence d’une église consacrée en 1172 par l’évêque de Périgueux, hors des murs de la ville. C’est à cet emplacement que se trouve l’église Saint-Pierre-ès-Liens de Sainte-Alvère que nous connaissons aujourd’hui.

Située sur un domaine appartenant aux de Lostanges, l’église primitive est en effet est détruite en 1775 à la demande de la famille, qui souhaite faire reconstruire une église, dédiée à Saint-Pierre-ès-Liens, par des artisans locaux. Bien que ce nouvel édifice religieux ne soit pas encore achevé lorsque le marquis de Lostanges meurt, en 1778, c’est dans l’une des chapelles qu’il est inhumé.

Alors même que l’église est consacrée, le 16 décembre 1783, les travaux ne sont pas terminés. Abandonnés au moment de la Révolution, ils reprennent de 1830 à 1834, puis en 1876, avec une reconstruction presque totale de la nef, de la coupole centrale, des bas-côtés et de l’abside. Elle est alors à nouveau consacrée, par l’évêque de Périgueux, Monseigneur Dabert, retrouvant son statut de lieu de cultes.

Aujourd’hui classée monument historique, l’église Saint-Pierre-ès-Liens au a récemment été l’objet de travaux.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

(1999). Pacte territorial pour l’emploi, Pays du Périgord noir, RIS, BibTeX.

Christiane Chevallier (1991). Saint-Alvère en Périgord, la seigneurie, le village, RIS, BibTeX.

Christine Chevallier (1991). Sainte-Alvère en Périgord, la seigneurie, le village, RIS, BibTeX.


Partager cette visite