Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Orliac > Eglise Saint-Matthieu d’Orliac

Eglise Saint-Matthieu d’Orliac

L’église d’Orliac est, au départ, une solide tour de guet aux murs de pierre très épais et aux façades nues. Ce n’est qu’au XIIIe siècle qu’elle acquiert sa vocation religieuse, ce qui en fait une véritable curiosité architecturale.

L’église romane d’Orliac garde de sa première fonction un aspect rude et austère : triples fenêtres meurtrières sur le chevet plat et toit de lauzes.

Au XIIIe siècle, le bâtiment est complété, réhabilité et dédié à saint Pierre aux liens puis à saint Matthieu. Il possède un plan en forme de tau grec vraiment insolite. La nef rectangulaire et le transept sont voûtés en berceau brisé, et le chœur barlong est plus large que la nef. Un clocher mur couvert achève l’ensemble.

Une réfection de la décoration intérieure a lieu de 1977 à 1986, sous le contrôle des Beaux-Arts. Sont alors ajoutés une rosace lumineuse du maître verrier Alain Creunier, des statues en bois de noyer, œuvres d’un sculpteur de Vitrac, Gérard Aulniac, et enfin un chemin de croix du peintre tourangeau Gérald Garand. Il met en scène la passion du Christ avec le décor du village d’Orliac en arrière-fond.

Le sol a été rénové en 2008 par un dallage à l’ancienne en pierre de Thenon. Un portail, reprenant les motifs des corniches de l’édifice, a été réalisé en chêne massif par un artisan local.

L’église romane d’Orliac est inscrite sur la liste de l’inventaire des Monuments Historiques depuis le 28 mai 1951.


Patrimoine


Informations pratiques

Mairie d’Orliac : 05.53.29.98.90

http://www.tourisme.perigord-fr.com


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Françoise Auricoste (1992). La bastide de Villefranche du Périgord, RIS, BibTeX.

Pierre Pommarède (2004). Le Périgord des églises et chapelles oubliées, RIS, BibTeX.

, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite