Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Gabillou > Eglise Saint-Jacques-le-Majeur

Eglise Saint-Jacques-le-Majeur

Bâtie au XIIe siècle, l’église Saint-Jacques-le-Majeur de Gabillou est largement remaniée au cours des siècles suivants.

L’église de Gabillou est un édifice roman. Elle se caractérise par un plan simple : une nef se terminant par un chevet plat. Le décor est sobre, voire austère. La chapelle sud conserve un blason aux armes d’Antoine Hautefort, qui possédait le château de Gabillou. Les deux chapelles latérales sont un ajout du XIVe siècle.

L’église a été largement remaniée aux XVIIe et XIXe siècle. Par exemple, le campanile qui s’élève au-dessus du clocher-mur date du XIXe siècle. Cette église est, jusqu’à la Révolution, un prieuré. C’est l’archevêque d’Arles, Monseigneur du Lau qui assume à cette époque la charge de prieur commendataire.

Saint Jacques le Majeur est le frère de saint Jean. Il est décapité par Hérode Agrippa en 44. Selon une légende, son corps aurait été découvert dans un champ grâce à une étoile, le campus stellae, devenu Compostelle.


Patrimoine


Informations pratiques

Mairie de Gabillou : 05.53.05.25.01


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Collectif (1967). Dictionnaire des eglises de France. Tome 3 : Sud-Ouest, RIS, BibTeX.

Jean Secret (1991). Périgord roman, RIS, BibTeX.

Dioscèse de Périgueux et Sarlat “Nos églises”, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite