Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Simeyrols > Eglise Saint-Côme-et-Saint-Damien

Eglise Saint-Côme-et-Saint-Damien

L’église romane Saint-Côme-et-Saint-Damien de Simeyrols est attestée dès le XIe siècle. Au cours des siècles suivants, elle connait des remaniements plus ou moins importants.

Au XIe siècle, il existe sur ce site une vieille chapelle dédiée à saint Amand. C’est à partir de ce lieu de culte qu’au XIIe siècle est bâti un chœur dont l’arc triomphal brisé s’appuie sur des colonnes. Leurs chapiteaux sont sculptés de feuillages, de lions et d’un oiseau.

Ce chœur-abside à cinq côtés est consolidé de contreforts saillants et percé de trois baies. Sa voûte d’ogives retombe sur des colonnettes à chapiteaux taillés de masques plats très archaïques.

La nef lambrissée et les chapelles du XIIe siècle de l’église romane Saint-Côme-et-Saint-Damien sont quant à elles surmontées d’une voûte en berceau brisé.

Des travaux de remaniements sont opérés du XIIIe siècle au XVIe siècle. La façade occidentale est constituée d’un clocher-mur, modèle architectural assez répandu en Périgord Noir, remonté au XVIIIe siècle et percé d’une baie plein cintre.

Les éléments remarquables du mobilier de l’église de Simeyrols sont un bénitier de pierre posé sur une clé de croisée d’ogives provenant de la voûte originelle, deux portes en bois taillé représentant la Vierge et Dieu le Père et deux statues en bois du XVIIe siècle figurant saint Côme et saint Damien.


Patrimoine


Informations pratiques

Mairie de Simeyrols : 05.53.29.80.34


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Sous dir. Dominique Audrerie, François Le Nail (1993). Vieilles Églises en Périgord : les clochers-murs en Périgord, RIS, BibTeX.

Chantal Tanet et Tristan Hordé (2000). Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite