Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Veyrignac > Église de Veyrignac

Église de Veyrignac

Les origines de l’église de Veyrignac sont celles d’un prieuré, monastère fondé par l’abbaye charentaise de Saint-Jean-d’Angély au XIIe siècle. Trois siècles plus tard l’église est agrandie, avant d’être de nouveau réaménagée au XVIIe siècle.

L’existence d’un prieuré roman sur ce site est évoquée par une bulle de 1350 du pape Clément VII qui évoque l’église de Vayrinhacum et par le dictionnaire de Gourgues qui évoque le prioratus de Verinaco .

Les vestiges romans de l’ancien prieuré sont aujourd’hui le chœur rectangulaire et voûté en berceau plein cintre, l’abside semi-circulaire voûtée, l’arc triomphal, des colonnes à chapiteaux ornés de masques grotesques et la base du clocher carré.

Au XVe siècle, les dommages causés par la guerre de Cent Ans sont réparés et l’église est agrandie. Au nord de la nef, sont ajoutés des bas-côtés de deux travées surplombés par deux grands arcs brisés, des baies gothiques, un portail flamboyant, des travées d’ogives sculptées d’une salamandre, une chapelle latérale d’une travée et à fenêtre trilobée.

Brûlée par des protestants calvinistes au XVIe siècle, l’église de Veyrignac est restaurée en 1640, date que l’on retrouve gravée dans la pierre.


Patrimoine


Informations pratiques

Mairie de Veyrignac : 05.53.28.11.50


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

, RIS, BibTeX.

Chantal Tanet et Tristan Hordé (2000). Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite