Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Saint-Avit-Sénieur > Eglise de Saint-Avit-Sénieur (Ancienne abbaye)

Eglise de Saint-Avit-Sénieur (Ancienne abbaye)

Saint-Avit-Sénieur est fondée selon la tradition par Avitus, un guerrier d’origine noble du Ve siècle. Venu dans le Périgord à la suite d’une vision, il s’installe en ermite et fonde la première chapelle, multipliant les miracles et les actes de générosité. L’église de Saint-Avit-Sénieur qu’on voit aujourd’hui est construite au XIe siècle sur les vestiges d’une ancienne abbaye. C’est une église byzantine de taille imposante, qui possède deux fortes tours d’angle, ajoutées au XIIe siècle. Le roi de France Philippe le Hardi ordonne au prieur Hélie d’entourer son abbaye de murs et de creuser des fossés, lui donnant un air fortifié. A partir de cette date, Saint-Avit est nommé Castrum Sancti Aviti Senioris (« Château de Saint-Avit-Sénieur ») dans les textes.

Au pied de la face sud de l’église actuelle, se trouvent les fondements de bâtiments datant du milieu du XIe siècle, vestiges d’un petit ensemble constitué d’un monastère et de son église. Cet établissement, un prieuré, est en 1097 l’une des possessions de la collégiale Saint-Sernin de Toulouse. Il est détruit par un incendie, sans doute pendant la dernière décennie du XIe siècle.

On entreprend aussitôt la construction d’une nouvelle église, celle qui existe encore de nos jours. Au XIIe siècle, on ajoute les deux tours d’angle qui rendent sa silhouette immédiatement reconnaissable. La plus élevée, dite « tour Alexandre », du nom du Pape Alexandre III, est construite vers 1270. En 1287, l’église revient dans le giron de l’évêque de Périgueux.

De précieuses inscriptions lapidaires, cachées pendant des siècles sous d’épais badigeons, nous permettent de préciser les débuts de son histoire. Une inscription de 1142 atteste que l’église suit la règle grégorienne et en 1272, le prieur et le chapitre parlent encore de « leur monastère ». Quelques années plus tard, cela change, car une enquête commandée en 1292 par Raymond d’Auberoche, évêque de Périgueux, établit que, « de temps immémoriaux », la maison de Saint-Avit est séculière.

C’est vraisemblablement en 1442, lors du sac du castrum par les troupes anglaises, que l’église et ses dépendances subissent les plus gros dégâts, en particulier la destruction totale du cloître. Des fragments de sculptures, plus ou moins dispersés, en ont été retrouvés. Les guerres de Religion amènent aussi leur lot de destructions en 1577 : le chevet semi-cylindrique est démoli, puis remplacé par un chevet plat ; le sommet du clocher nord est abattu et laissé en l’état.

Les chanoines se laissent peu à peu aller à mener une vie licencieuse, tant et si bien qu’en mai 1695, le chapitre de Saint-Avit est installé sous l’autorité de l’évêque, dans la cathédrale de Sarlat, et remis dans le droit chemin. L’église devient ainsi purement paroissiale. On en profite pour installer le cimetière dans l’ancien cloître, jusqu’en 1923.

Les vitraux sont refaits à neuf en 1771 et 1778. Sur les clefs de voûte, on peut voir une main donnant sa bénédiction, entourée d’un soleil et d’un croissant de lune ; puis un évêque nimbé, ou le père prieur, et enfin la croix de la résurrection et l’agneau pascal. Une galerie traversant les piliers court sur les murs latéraux, au niveau de chaque travée. Des filets du XVe siècle sont peints sur la voûte actuelle.

L’église est classée monument historique en 1862 ; il en va de même en 1964 pour les vestiges de l’ancienne abbaye. Puis en 1998, l’église est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO au titre des chemins de Compostelle. Fermée en 1977, les voûtes menaçant de s’effondrer, puis restaurée à partir de 1998, elle est aujourd’hui rendue au clergé et aux fidèles. En 2002, les vitraux ont été refaits à neuf.


Patrimoine


Informations pratiques

Mairie de Saint-Avit-Sénieur

Tél. 05 53 22 32 27 - Fax 05 53 22 04 13

E-mail : mairiesaintavitsenieur@wanadoo.fr

Horaires d’ouverture : lundi, mardi, jeudi et vendredi de 9h00 à 12h00.

Office de Tourisme de Beaumont-du-Périgord

Tél. : 05.53.22.39.12 / Fax : 05.53.22.05.35

E-mail : ot.beaumont@wanadoo.fr ou ot.beaumont@perigord.tm.fr

Site Internet : http://www.pays-beaumontois.com


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Dominique Audrerie (1994). Vieilles Églises en Périgord, RIS, BibTeX.

J. Maubourguet Le Périgord méridional, RIS, BibTeX.

Paul Fitte (1991). Vieilles Églises du Périgord, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Bénitier du prieuré de Saint-Avit-Sénieur

    Le prieuré de Saint-Avit-Sénieur, imposant édifice datant du XIe siècle, conserve un bénitier étonnant, qui est en réalité un ancien chapiteau. Grâce à (...)

    Dordogne - Saint-Avit-Sénieur
  • Plaque commémorative de Saint-Avit-Sénieur

    Le 11 novembre 1918, on compte plus de 1 350 000 morts ou disparus au cours de la Première Guerre mondiale en France. Située sur un mur de (...)

    Dordogne - Saint-Avit-Sénieur
  • Stalles du prieuré de Saint-Avit-Sénieur

    Dans le prieuré de Saint-Avit-Sénieur se trouvent des stalles en bois peint tricolores. Ce sont deux séries de sièges en bois, placées des deux du (...)

    Dordogne - Saint-Avit-Sénieur

Partager cette visite