Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Gardonne > Eglise de Gardonne

Eglise de Gardonne

Quand on admire aujourd’hui l’église Saint-Jean-Baptiste de Gardonne, il saute aux yeux que le clocher et le reste de l’édifice n’ont pas été construits dans le même style. Cela s’explique par l’histoire des nombreuses restaurations de l’église.

Longtemps, l’église de Gardonne a été en très mauvais état. Selon le curé, en 1687, c’était une "église à faire à neuf". A la fin du XVIIIe siècle, elle menaçait de s’écrouler. Pourtant, les réparations attendent jusqu’au milieu du XIXe siècle.

Les travaux s’enchaînent alors. De premières réparations ont lieu en 1841. En 1846, on reconstruit le mur sud entre l’église et la chapelle Notre-Dame ainsi que le mur du clocher.

Pourtant, en 1859, l’église menace à nouveau de s’effondrer. On en interdit même l’accès aux fidèles. Le conseil municipal fait appel à des architectes pour établir les plans d’un nouvel édifice. En 1860, la proposition de M. Lozé est acceptée. Une nouvelle église est construite.

Il n’avait pas été prévu de clocher à cet édifice, et c’est en 1880 que la décision est prise de lui en adjoindre un.

C’est suite à cette histoire mouvementée que l’église de Gardonne présente aujourd’hui un majestueux clocher-portail.


Patrimoine


Informations pratiques

Mairie de Gardonne : 05.53.23.50.70.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Edmond Boisserie de Masmontet (1907). “Monographie du canton de Sigoules”, in Histoire de l’arrondissement de Bergerac, RIS, BibTeX.

Christophe Lafond (1997). Gardonne : histoire d’un village du Périgord des origines à nos jours, RIS, BibTeX.


Partager cette visite