Accueil > Dordogne > Périgord Vert > Brantôme > Église abbatiale

Église abbatiale

L’église abbatiale Saint-Pierre de Brantôme est consacrée par le pape Léon III en 804. Attestée en 1157 et 1178, elle dépend alors de l’abbaye de la Chaise-Dieu.

Sa construction est sans doute entamée au XIe siècle, pour s’achever à la fin du siècle suivant.

Le clocher roman, construit sur la paroi rocheuse, s’élève à 35 mètres ; il est considéré comme l’un des plus anciens clochers de France. Il constitue l’unique vestige de l’église abbatiale d’origine. L’édifice subit en effet de très nombreuses attaques et occupations, normandes mais aussi anglaises, qui conduisent à des destructions successives de l’édifice.

Il est étrange de constater que Paul Abadie, élève de Viollet-le-Duc, en charge des restaurations au XIXe siècle, n’a pas mis fin à cette série de destructions puisqu’il a lui-même demandé à ce que l’on supprime plusieurs éléments de l’abbaye, dont le pavillon carré qui sert alors de sacristie au sud-est de l’église.

Par ailleurs, composée d’une nef unique voûtée d’ogives octopartites, l’église a un plan rectangulaire. Les huit voûtains bombés de chevet plat peuvent faire penser au style angevin.

Après la Révolution, l’église est laissée à l’abandon, avant de constituer un dépôt de mendicité départemental en 1812.

Depuis 1858, l’église abbatiale est l’église paroissiale de Brantôme, placée sous la protection de Notre-Dame, privant ainsi l’église paroissiale du XVIe siècle de ses fonctions religieuses.


Patrimoine


Informations pratiques

Mairie de Brantôme : 05.53.05.70.21


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Jean Secret (1968). Périgord roman, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite